•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Greenpeace : 50 ans d’influence au-delà des coups d’éclat

D'actions médiatisées à lobbyisme coordonné, Greenpeace a marqué le monde entier au cours de 50 dernières années.

Installation de deux baleines en carton recouvertes de plastique.

Greenpeace est connue pour ses installations choquantes et provocantes, comme ici à Rome, en 2018, pour dénoncer la pollution plastique des océans.

Photo : The associated press/Simone Somekh

En 1971, au port de Vancouver, une douzaine de militants montent à bord d’un bateau de pêche et lèvent les voiles vers l’Alaska, où ils espèrent provoquer la fin d’essais nucléaires américains. Ils échouent, mais de leur expérience et détermination naît Greenpeace.

Cinquante ans plus tard, l'organisation est connue de par le monde entier en raison de sa lutte pour la protection des écosystèmes de la planète. Greenpeace a marqué les mouvements environnementaux contemporains, avec ses impressionnantes actions en public et les autres, derrière le rideau.

Des campagnes hautes en éclat

Greenpeace, pour moi, ce sont d'abord et avant tout des coups d'éclat pour accélérer la prise de conscience au sein de la population, dit Alizée Cauchon, qui cumule plus de 11 ans au sein du groupe écologique Équiterre.

Les membres de l’organisation citent deux événements ayant marqué leurs esprits : la campagne de 2009 au Parlement du Canada, où 20 personnes ont été arrêtées, et le barrage aérien humain en dessous d’un pont du port de Vancouver. Les manifestants tentaient de bloquer le passage d'un pétrolier.

Au cours de son histoire, Greenpeace a certainement su attirer l'attention.

Ils ont montré qu’avoir des personnes qui sont dévouées, qui croient à une cause, et qui sont prêtes à risquer leur vie pour cette cause est un moyen efficace d’attirer l'attention des médias, dit Yves Plourde, professeur en gestion à HEC Montréal et spécialiste de l’organisation Greenpeace.

Toutefois, son influence va bien au-delà de ces coups d'éclat, selon lui.

Des militants de Greenpeace escaladent la statue du Christ à Rio.

Au-delà des coups d’éclat, comme l'ascension de monuments publics, Greenpeace s’est rapidement démarquée de par ses stratégies de lobbying assez avancées, croit Yves Plourde.

Photo : AFP/Getty/Antonio Scorza

Un lobbying avancé

On se souvient de leurs actions lorsqu’ils tentent de bloquer les bateaux pour sauver les baleines, dit Yves Plourde. Ce dont les gens se souviennent moins, c’est de leurs actions pour obtenir un moratoire sur la pêche à la baleine.

En 1986, la Commission baleinière internationale adopte un moratoire sur la pêche des cétacés. Greenpeace a profité du fait qu’ils avaient plusieurs chapitres pour anticiper les positions du Canada, des États-Unis et même de la Chine, par rapport à l’adoption d’un moratoire sur la pêche à la baleine, explique le professeur.

Greenpeace s’est rapidement démarquée de par ses stratégies de lobbying assez avancées.

Une citation de :Yves Plourde, spécialiste de l’organisation Greenpeace, HEC Montréal
Un activiste de Greenpeace est déguisé en ours polaire portant des lunettes de soleil, tenant une boisson rafraîchissante et tenant une affiche qui demande en anglais : qu'en est-il du protocole de Kyoto?

Greenpeace a rapidement pris en charge des dossiers environnementaux avec un impact mondial. Ici, une action à Ottawa en 2007 pour rappeler les engagements du Canada lors de l'adoption du Protocole de Kyoto.

Photo : La Presse canadienne / Tom Hanson

Une organisation internationale pour des enjeux mondiaux

En 1979 est créée Greenpeace International, qui centralise une partie des activités. Ils ont alors un conseil d’administration et une assemblée générale, où ils adoptent des positions et les chapitres devaient s’y plier, explique Yves Plourde.

Vient alors cette conscience qu’avec une présence internationale vient une responsabilité plus importante.

Une citation de :Yves Plourde, spécialiste de l’organisation Greenpeace, HEC Montréal

Il y a une réflexion derrière leurs actions. C’est vraiment ce qui les a menés à s’attaquer aux problèmes mondiaux, comme les changements climatiques, la déforestation, la protection des océans, explique le professeur.

L’organisateur de campagne pour le groupe militant Sierra Club BC, Jens Wieting, a été témoin privilégié de cette coordination internationale.

Dans les années 1990, Greenpeace a rallié des peuples autochtones en Allemagne contre l’exploitation de forêts anciennes au Canada. Greenpeace et ses alliés ont mobilisé les Allemands qui achetaient des produits de bois de la Colombie-Britannique, se souvient M. Wieting, lui-même d'origine allemande.

Ensemble, ils ont aidé à convaincre le gouvernement provincial et les entreprises forestières qu'ils ne pouvaient plus ignorer les droits autochtones et devaient renforcer la protection dans la forêt de Great Bear.

Cette influence mondiale au sein d'une ONG était peu égalée à l'époque, voire encore aujourd'hui, admet Yves Plourde.

Des militants de Greenpeace accrochés à des câbles avec des drapeaux en dessous du pont.

L'une des actions les plus marquantes pour les membres du groupe Greenpeace demeure celle du pont Ironworkers Memorial, à Vancouver.

Photo : Radio-Canada / Chantelle Bellrichard

À la défense des communautés vulnérables

Selon l’avocat Ian Miro, du groupe Ecojustice, l’influence de Greenpeace dans le système judiciaire est l’une de celles qui ont le plus de conséquences pour la protection de l’environnement.

Par exemple, Greenpeace poursuit le gouvernement de l'Ontario, arguant qu’il n'a pas respecté la charte des droits environnementaux en ne consultant pas la population avant d'abolir des lois environnementales.

C’est un rôle vraiment important que joue Greenpeace, en défendant toutes les personnes qui vivent dans la province, afin de préserver leur voix et leur capacité à rendre le gouvernement responsable de ses décisions.

C'est important parce que les litiges coûtent cher et que tout le monde ne peut pas se permettre d'aller en justice.

Une citation de :Ian Miro, avocat d'Ecojustice
Une bannière suspendue depuis le pont Lions Gate à Vancouver en 2012 demande l'arrêt de l'exploitation des sables bitumineux.

Greenpeace est née à Vancouver en septembre 1971. Aujourd'hui, l'organisation est présente dans 55 pays.

Photo : The Canadian Press / Jonathan Hayward

Information et professionnalisation

Greenpeace a joué et joue encore un rôle important dans le mouvement environnemental : ils amènent de l'expérience et de l'énergie à la cause, croit pour sa part Alizée Cauchon, analyste à Équiterre.

Greenpeace a certainement su rallier les gens autour de cette cause.

L’influence de Greenpeace, c’est d’abord la démonstration de [comment] travailler ensemble pour atteindre des objectifs communs.

Une citation de :Yves Plourde, spécialiste de l’organisation Greenpeace, HEC Montréal

C’est une inspiration, oui, mais c’est une école aussi, explique Yves Plourde.

Greenpeace a contribué à la professionnalisation des écologistes. C'est devenu une école pour plusieurs personnes. Ils offrent des formations sur comment organiser des campagnes : comment communiquer avec les médias, comment organiser des actions directes, précise-t-il.

Les gens qui passent par Greenpeace deviennent des agents de changement dans leur communauté. Ils comprennent les philosophies derrière leurs actions et apprennent à mieux dialoguer avec les entreprises, notamment.

Une personne est assise contre une clôture recouverte d'une affiche et près d'une autre grande affiche accrochée à la clôture ou il est écrit : « Protégeons l'eau et le climat : stop pipelines ».

Une militante de Greenpeace bloque l'entrée d'un terminal pétrolier au port de Montréal.

Photo : Radio-Canada / Simon-Marc Charron

Une inspiration pour les 50 prochaines années?

Greenpeace a montré tout au long de son histoire que les mouvements environnementaux peuvent gagner de grandes batailles contre les entreprises et les gouvernements qui ne se soucient pas de l'environnement, soutient Jens Wieting, du Sierra Club.

Ils l’ont démontré grâce à une combinaison d'éthique fondée sur des principes, d'arguments solides et d'une action courageuse, pacifique et directe, ajoute-t-il.

L’inspiration de Greenpeace pour les autres groupes environnementaux continue de se faire sentir et risque d’être pertinente pour des années à venir, affirme Yves Plourde.

Dans 50 ans, nous aurons encore besoin d’une organisation qui nous rappelle que l’environnement est important, conclut l'expert.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !