•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le masque de nouveau obligatoire dans les lieux publics à l’Île-du-Prince-Édouard

Après des fermetures d'écoles causées par la COVID-19, la plupart des élèves retourneront en classe jeudi.

La docteure Heather Morrison en conférence de presse.

La docteure Heather Morrison, médecin hygiéniste en chef de l'Île-du-Prince-Édouard, en conférence de presse le 15 septembre 2021.

Photo : Gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard

Radio-Canada

L’Île-du-Prince-Édouard réagit à une récente augmentation des cas de COVID-19, en majorité chez des enfants d’âge scolaire, en décrétant à nouveau le port obligatoire du masque dans tous les lieux publics intérieurs à compter de 8 h vendredi matin.

Le masque n’était plus obligatoire dans la province depuis le début juillet.

Également à compter du 17 septembre, les rassemblements seront limités à 20 personnes plutôt que 50.

Afin de freiner la propagation du virus chez les enfants, le gouvernement insulaire requiert à présent que les moins de 12 ans qui sont sortis de l’Île-du-Prince-Édouard pendant plus de 48 heures passent des tests de dépistage de la COVID-19 aux 4e et 8e jours après leur retour. Ils doivent obtenir deux résultats négatifs avant de pouvoir retourner à l’école.

Le port du masque sera également requis en tout temps à l’école pour les élèves de la 4 e à la 12e année, partout dans la province.


Cinq nouveaux cas, dont quatre liés à une école

L’Île-du-Prince-Édouard signale mercredi la découverte de cinq nouveaux cas de COVID-19, dont trois chez des personnes d’âge mineur.

Quatre des nouveaux résultats positifs ont été obtenus par des personnes ayant été en contact avec des cas confirmés à l’école primaire West Royalty, à Charlottetown, où une éclosion de COVID-19 a été déclarée il y a quelques jours.

Les voyages hors de la province ne sont pas responsables de la grande majorité des récents cas de COVID-19 à l’Île-du-Prince-Édouard, a insisté la docteure Heather Morrison, médecin hygiéniste en chef de la province. Un seul des cas signalés mercredi est lié à un déplacement hors du Canada atlantique.

Depuis samedi dernier, 20 nouvelles infections ont été dépistées dans la province. La majorité (12) sont en lien avec l’éclosion à l’école West Royalty.

L'entrée principale de l'école par une belle journée ensoleillée.

L'école West Royalty Elementary, à Charlottetown, Île-du-Prince-Édouard.

Photo : CBC / Jane Robertson

Il y a deux cas associés à l’école secondaire Charlottetown Rural et deux autres associés à l’école primaire Stratford.

La Dre Morrison a confirmé mercredi qu’il n’y avait pas eu de transmission du virus à l’intérieur de l’école Stratford.

Il y avait mercredi 27 cas actifs de COVID-19 recensés à l’Île-du-Prince-Édouard, mais aucune hospitalisation causée par cette maladie.


Retour en classe dès jeudi matin, incluant à François-Buote

La majorité des élèves de la région de Charlottetown pourront réintégrer leurs salles de classe jeudi matin, après trois jours de congé forcé causé par la découverte de plusieurs cas de COVID-19.

À l’exception de l’école primaire West Royalty, toutes les écoles de la région de Charlottetown qui étaient fermées depuis lundi vont rouvrir.

Cela inclut l’École François-Buote, un établissement francophone faisant partie de la Commission scolaire de langue française.

La façade d'une école.

L'école François-Buote de Charlottetown, à l'Île-du-Prince-Édouard (archives).

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Drumond

Il est prévu que l’enseignement en personne reprenne lundi prochain à l’école West Royalty. Les élèves et le personnel de cette école qui ont reçu la consigne de se placer en quarantaine ne seront pas de retour avant que leur période d’isolement ne soit terminée.

Les autorités de santé publique ont identifié plus de 400 contacts rapprochés en lien avec les récents cas de COVID-19, a précisé mercredi la Dre Heather Morrison.


Vaccination

Dennis King en conférence de presse.

Dennis King, premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard, en conférence de presse le 15 septembre 2021.

Photo : Gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard

Selon les plus récentes données provinciales, au moins 92 % des résidents de l’Île-du-Prince-Édouard âgés de 12 ans et plus ont reçu au moins une dose d’un vaccin contre la COVID-19, et un peu plus de 83 % ont reçu deux doses.

Le vaccin n’est pour le moment offert qu’aux individus de 12 ans et plus.

À l'instar de la Nouvelle-Écosse et du Nouveau-Brunswick, l'Île-du-Prince-Édouard compte rendre la vaccination nécessaire pour participer à certaines activités non essentielles et travaille à mettre en place un système de preuve de vaccination en octobre, a mentionné mercredi le premier ministre de la province, Dennis King.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.