•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La conférence Inventures, réputée parmi les entrepreneurs, est annulée à Calgary

Des entrepreneurs discutent lors d'une conférence à Calgary.

L’évènement Inventures 2019 a accueilli 3000 personnes.

Photo : John Lucas

La hausse des cas de COVID-19 en Alberta a eu raison de la tenue de l’événement. Plus de 1000 participants du monde entier y étaient attendus.

Nous avons pris la décision d’annuler Inventures 2021, qui devait se tenir du 22 au 24 septembre, pour nous concentrer sur l’événement de juin 2022, a annoncé l’organisation Alberta Innovates lundi.

Les commanditaires, les partenaires, les intervenants et les invités ont fait part de leurs inquiétudes à l’idée de venir à cette conférence à cause de la quatrième vague [d'infections], peut-on lire sur sa site et sa leur page Facebook.

Inventures, qui a eu lieu en 2018 et 2019 à Calgary, a pour but de mettre en relation investisseurs et entrepreneurs, mais aussi de partager avec différents acteurs des tendances sur des industries comme l’intelligence artificielle ou les énergies renouvelables.

Cette année, 1158 personnes devaient s’y rendre. La plupart venaient d’Alberta, fait savoir leur porte-parole Dwayne Brunner. Nous avions également des participants venant d’Inde qui ne peuvent finalement pas voyager au Canada à l’heure actuelle, explique-t-il par courriel.

Réactions politiques

Lundi, le maire de Calgary, Naheed Nenshi, a imputé l’annulation de grandes conférences au gouvernement de Jason Kenney.

Le jour où la Dre Hinshaw a annoncé sa décision d’assouplir les exigences sanitaires, Calgary a perdu cinq grands congrès. Le gouvernement albertain endommage la réputation de l’Alberta à long terme, a-t-il dit.

Le gouvernement provincial répond en citant la croissance de l'emploi et les investissements récents dans le secteur des technologies à Calgary.

Un cauchemar pour eux

Le principal réseau de développement économique de l'Alberta, Economic Developers Alberta, devait prendre part à cette conférence pour la première fois cette année. Après six mois de travail, elle a convaincu 17 de ses membres, issus de petites communautés albertaines, de participer virtuellement à diverses interventions.

Nous serons là pour la prochaine en juin, assure Leann Hackman-Carty, présidente d’Economic Developers Alberta.

Ces conférences, même retransmises en ligne, sont importantes pour les petites communautés qui n’ont pas l’argent pour se déplacer à Calgary. C’est toujours une chance pour elles d’avoir accès à des échanges professionnels de qualité.

Des personnes sont assises dans une salle de conférence.

Les conférences Inventures mettent en relation des investisseurs et entrepreneurs.

Photo : John Lucas

Elle, qui a l’habitude d’organiser des conférences, compatit avec les organisateurs de Inventures 2021.

Cela doit être un cauchemar pour eux. Il faut annuler les orateurs, les traiteurs, les réservations d’hôtel.... Leann Hackmann-Carty avoue pourtant ne pas être surprise de cette annonce dans le contexte sanitaire actuel.

Un concours maintenu

Un concours de présentation de projets qui devait avoir lieu lors de la conférence est toutefois maintenu. Trente-quatre entreprises émergentes de Pologne, d’Autriche, des États-Unis et du Canada sont en lice pour remporter 10 000 $ ainsi que de potentielles opportunités de développement.

L’entreprise albertaine AGvisorPRO est finaliste dans la catégorie Innovation. Robert Saik, son fondateur, a créé une plateforme sur téléphone intelligent permettant de mettre en relation des fermiers avec des experts afin de résoudre rapidement des problèmes techniques survenant sur leurs exploitations agricoles.

Robert Saik est déçu de l'annulation des présentations en personne. Il pourra toute de même participer virtuellement.

Nous allons présenter notre technologie et notre entreprise. Être finaliste est une bonne publicité. Cette présentation en ligne pourrait même amener davantage de gens à nous découvrir, avoue Robert Saik, sûr de rafler la première place.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !