•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Vérif : combien les partis peuvent-ils dépenser en campagne électorale?

Pancartes électorales le long d'une rue.

La ville de Montréal est tapissée de pancartes électorales.

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

Les trois principales formations politiques pancanadiennes ont le droit de dépenser plus de 30 millions de dollars chacune dans le cadre de la présente campagne électorale. Le Parti populaire du Canada (PPC) de Maxime Bernier les suit de près, tandis que la limite fixée pour Bloc québécois est d’un peu plus de 7 millions.

Le plafond des dépenses autorisées par Élections Canada est calculé en fonction du nombre de candidats qui se présentent pour chacun des partis d’un océan à l’autre. Plus il y a de candidats, plus ce plafond est élevé.

Cette année, les partis peuvent dépenser l’équivalent de 1,10 $ par électeur inscrit dans chacune des 338 circonscriptions où ils sont représentés par un porte-étendard.

C’est ce qui explique pourquoi le montant autorisé pour le Bloc québécois est environ quatre fois moins élevé que ceux consentis aux libéraux, aux conservateurs et aux néo-démocrates.

Avec 311 candidats, le PPC peut dépenser près de 28 millions de dollars. Le Parti vert du Canada dispose d’une marge de manœuvre de 23 millions.

Des dépenses sous le plafond

Les dépenses électorales incluent notamment la publicité, la location d’équipement, la rémunération versée aux employés des partis et les frais engendrés par les déplacements des chefs, qui sillonnent le pays en avion et en autobus.

Évidemment, tous les partis n’atteindront pas nécessairement les montants maximaux qui leur sont consentis. Cela dépend largement du trésor de guerre dont ils disposent.

En 2019, par exemple, le Parti libéral avait un plafond d’un peu plus de 29 millions de dollars et a dépensé 26 millions. De ce montant, 14 millions ont été consacrés à la publicité, 6,7 millions à la tournée du chef, 2 millions aux salaires et avantages sociaux et 1 million aux sondages.

Le Parti conservateur avait alors dépensé le plus, soit 28,9 millions de dollars – à environ 200 000 $ du plafond. Pour leur part, les néo-démocrates, les bloquistes, les verts et le Parti populaire sont tous arrivés bien loin de leurs plafonds respectifs lors des dernières élections.

Les dépenses des partis ne représentent pas la totalité des sommes déboursées, puisque les candidats peuvent aussi dépenser pour leur campagne locale.

Des millions en publicités Facebook et Instagram

Il est difficile de connaître le total des dépenses engagées par les partis politiques jusqu’ici. Elles seront seulement connues lorsque les formations déposeront leur rapport financier électoral auprès d’Élections Canada, dans un délai maximal de huit mois après le scrutin.

Facebook permet cependant de connaître les publicités payées par les partis sur sa plateforme et celle d’Instagram.

Pour la semaine du 6 au 12 septembre, les libéraux sont en tête de liste avec 630 274 $ en dépenses publicitaires.

Avec la collaboration de Nathalie Lemieux

Consultez notre dossier sur les élections fédérales 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !