•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le hockey sur toit jugé nuisance pour la quiétude de Rimouskois, selon des résidents

Un hockey sur un toit très près d'une résidence.

Certains résidents du quartier Saint-Germain sont incommodés par le bruit provoqué par le hockey sur toit.

Photo : Radio-Canada / Simon Rail-Laplante

Des citoyens jugent que le hockey sur toit, chapeauté par l’entreprise Centre sports JMD, dans le quartier Saint-Robert à Rimouski, est une nuisance pour la quiétude du quartier.

Une centaine de citoyens des quartiers Saint-Germain et Saint-Robert sollicitent l’aide de la Ville de Rimouski pour mettre fin au bruit que causent les activités de hockey sur toit sur la rue Tessier.

Les résidents sont en attente d’une solution de la part de la Ville depuis plus d’un an. À la séance du conseil municipal tenue le 10 septembre, un résident, Pierre Joly, a accusé l'administration municipale d’immobilisme dans le dossier.

Marie Maranda, porte-parole du regroupement citoyen, indique que des matchs de hockey de terrain sont disputés 7 jours sur 7 jusqu’à 22 h 30, 5 mois par année. Durant la saison 2021, elle a enregistré 500 heures de jeu. La quiétude du quartier résidentiel n'est plus la même, selon elle.

Mme Maranda habite le quartier Saint-Germain depuis 27 ans. On a un sentiment d’impuissance face à cette situation-là depuis l’an passé. Il y a une perte de jouissance de nos propriétés, à l’extérieur comme à l’intérieur, fait-elle valoir.

Mesures d'atténuation

La Ville de Rimouski a demandé à plusieurs reprises au promoteur Centre sports JMD, au cours des deux dernières années, de mettre en place des mesures d’atténuation pour limiter le bruit en provenance des activités de hockey.

L’entreprise a ainsi installé, au cours de l'année 2020, des baies vitrées du côté nord de la surface. En 2021, les propriétaires ont installé une toile industrielle pour tenter de limiter le bruit davantage, cette fois du côté sud. Finalement, ils ont arrosé à l’uréthane les bandes de la patinoire afin d'amortir l’impact des coups de bâtons et de la balle.

Les mesures d’atténuation sont pourtant jugées inefficaces par la porte-parole Marie Maranda.

Le logo du Centre sports JMD à Rimouski.

Le Centre sports JMD chapeaute ces activités de hockey.

Photo : Radio-Canada / Simon Rail-Laplante

Peu importe ce qu’on fait, ce n’est jamais correct. Dans tout ce dossier-là, ce qui est le plus désolant, c’est que c’est un discours de sourds, renchérit pour sa part Guylain Dupuis, copropriétaire du Centre sports JMD. Il est d'ailleurs prêt à apporter d’autres modifications.

À toutes les fois que les autorités municipales nous ont contactés ou ont émis des recommandations, on s’est conformé à 100 %.

Une citation de :Guylain Dupuis, copropriétaire du Centre sports JMD

Ce n’est pas à notre avantage de chercher à se fermer à des opinions divergentes aux nôtres, dit-il. Toutefois, il espère que le groupe de citoyens acceptera un compromis.

Une rue du quartier où les maisons et logements locatifs sont collés les uns contre les autres.

Des résidents de la rue de l'Évêché et de la rue Saint-Jean-Baptiste se plaignent du bruit occasionné par le hockey.

Photo : Radio-Canada / Simon Rail-Laplante

Problème de bruit déjà connu

Le groupe de citoyens des quartiers Saint-Germain et Saint-Robert rappelle que le hockey sur terrain a déjà été source de désagréments lorsqu’il était situé dans le quartier Terrasses Arthur-Buies. C’est très difficile pour moi de comprendre comment ça a pu être déménagé dans un secteur encore plus densément habité, explique la parole-parole.

Marie Maranda précise que la Ville a accepté le changement de zonage pour accommoder l’entreprise en 2017. Elle prétend que les citoyens du quartier ont mal été informés.

On n’a pas choisi d’habiter autour d’un terrain de sport. C’est le terrain de sport qui est venu à nous.

Une citation de :Marie Maranda, porte-parole du regroupement citoyen

Mme Maranda est d’avis que le terrain de hockey devrait être à l’écart des quartiers résidentiels parce que c’est une activité sportive, très, très, bruyante, selon elle.

Par ailleurs, la Ville de Rimouski a donné des constats d’infraction à quelques reprises à l’entreprise Centre sports JMD en raison du bruit occasionné par ses activités sur la rue Tessier.

Une bâche a été installée sur les clôtures entourant le hockey.

L'entreprise a instauré des mesures d'atténuation de bruit, notamment cette bâche bleue pour couper le son.

Photo : Radio-Canada / Simon Rail-Laplante

Les partis en mode solution

Le regroupement de résidents espère ainsi que la Ville de Rimouski en arrive à une proposition pour limiter le bruit.

Nous nous attendons à ce que la Ville trouve une solution pour ramener la quiétude dans notre quartier. On vivait dans un quartier relativement paisible pour le centre-ville, affirme Marie Maranda.

Le maire de Rimouski, Marc Parent, indique que le directeur général de la Ville a rencontré l’entreprise Centre sports JMD afin de trouver un compromis. Ils ont transmis un message clair à l’effet qu’il y avait une nécessité absolue de trouver des solutions. On a même demandé au promoteur de réfléchir à la possibilité de rapporter au niveau du sol leurs infrastructures, fait-il savoir.

Guylain Dupuis est en accord avec cette solution avancée par la Ville.

Après avoir procédé à un premier relevé sonore en 2020, la Ville de Rimouski croit que le rapport n’était pas suffisamment concluant.

La Ville indique avoir engagé cet été une firme d’experts pour évaluer la situation et formuler des recommandations pour limiter le bruit. Les résultats devraient être connus sous peu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !