•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un monument à la mémoire des petites Carpentier

Un monument commémoratif noir.

Plus d'un an après la mort tragique de Norah et Romy Carpentier, un mémorial a été installé au parc des Chutes-de-la-Chaudière, à Lévis.

Photo : Radio-Canada / Marie-Pier Bouchard

Comme promis par le maire, la Ville de Lévis s’est assurée d’honorer la mémoire de ses deux jeunes citoyennes assassinées par leur père, en juillet 2020, à Saint-Apollinaire. Un imposant monument a été installé récemment au parc des Chutes-de-la-Chaudières à la mémoire de Norah et Romy Carpentier.

Votre joie de vivre demeurera à jamais dans le cœur de la population de Lévis, peut-on lire sur le mémorial qui a été présenté à la famille le 27 août à l’occasion d’une cérémonie qui s’est déroulée en toute intimité en présence du maire, Gilles Lehouillier.

La mère des deux fillettes, Amélie Lemieux, admet qu’elle ne s’attendait pas à ce qu’il soit aussi gros. Je suis contente, c' est magnifique, a-t-elle confié à Radio-Canada.

Romy et Norah Carpentier.

Les petites Romy et Norah Carpentier ont fait l'objet d'une alerte Amber en juillet 2020 avant d'être retrouvées mortes dans un boisé de Saint-Apollinaire.

Photo : Facebook (capture d'écran)

Cette dernière signe d’ailleurs un message qui a été gravé sur le mémorial. Vous n’êtes plus là et pourtant, vous êtes partout. Une douce brise m’apporte vos doux baisers, un papillon vient déposer une lueur d’espoir et le vent me murmure à l’oreille : " Je t’aime maman ". Parce que l’amour n’a pas de fin, je vous porte à jamais dans mon cœur.

Un monument commémoratif noir.

Un message signé par la maman des deux soeurs a été gravé sur le monument.

Photo : Radio-Canada / Marie-Pier Bouchard

Le monument a été installé tout près du pavillon où un mémorial improvisé avait été aménagé, en juillet 2020, à la suite de la découverte des corps sans vie des deux soeurs dans un boisé de Saint-Apollinaire. De nombreuses personnes étaient venues y déposer des peluches et s'y recueillir.

Un homme place un mot dans le pavillon d'un parc rempli de peluches et de fleurs.

Un des pavillons du parc des Chutes-de-la-Chaudière, du secteur Charny à Lévis, s'est transformé en mémorial pendant quelques jours à l'été 2020.

Photo : The Canadian Press / Jacques Boissinot

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, s’était alors engagé à installer une plaque commémorative à la mémoire de Norah et Romy pour s'assurer que dans le parc des Chutes-de-la-Chaudière, la mémoire des jeunes filles va être honorée à tout jamais, avait-il déclaré le jour des funérailles.

Au début du mois d'octobre, une autre cérémonie est prévue pour inaugurer le Jardin Romy et Norah dans la cour de l'organisme Deuil-Jeunesse.

Esquisse du futur jardin.

Deuil-Jeunesse souhaite que le Jardin Norah et Romy soit un espace de paix, de réflexion et de passion.

Photo : Cetra conception

Des réponses cet automne

Les visages de Norah, Romy et Martin Carpentier sont devenus tristement célèbres le 9 juillet 2020 lors du déclenchement de l’alerte Amber à la suite d'un mystérieux accident. Cette alerte s’est finalement transformée en chasse à l’homme après la découverte des corps inertes des filles dans un boisé de Saint-Apollinaire.

Leur père, Martin Carpentier, a été retrouvé mort le 20 juillet à un peu plus de 5 kilomètres du lieu de l’accident. Il s’était enlevé la vie après avoir assassiné ses deux enfants.

Le rapport de la coroner Sophie Régnière, qui doit être rendus publics cet automne, devrait éclaircir les circonstances de ce drame.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !