•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dans les coulisses du nouveau livre audio Ce qu’on respire sur Tatouine

Collage de deux photos, l'une montrant l'acteur Marc-André Grondin, et l'autre, l'actrice Catherine Brunet.

Marc-André Grondin et Catherine Brunet interprètent les personnages principaux du roman de Jean-Christophe Réhel.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le roman Ce qu’on respire sur Tatouine, ovni littéraire du poète et écrivain Jean-Christophe Réhel, sort mercredi en version audio et est offert sur l’application Radio-Canada OHdio. Suivie par des caméras, Eugénie Lépine-Blondeau a rencontré Marc-André Grondin et Catherine Brunet, interprètes des personnages principaux du roman, entre deux séances d'enregistrement du balado.

Dans les coulisses de Ce qu’on respire sur Tatouine

Publié en 2018, le premier roman du jeune auteur a déjà été adapté à l'écran par Le Trident au printemps dernier. On peut maintenant compter sur une version audio narrée par un large éventail d’interprètes, dont Marc-André Grondin, Catherine Brunet, Marianne Fortier, Gaston Lepage, Michèle Deslauriers ou encore Sarah-Jeanne Labrosse.

À mi-chemin entre radiothéâtre et livre audio, le balado est une véritable immersion dans l’univers de Réhel, appuyée par une conception sonore détaillée. C’est vraiment comme si tu écoutais un film les yeux fermés, explique Catherine Brunet dans la vidéo dévoilant les coulisses de cette adaptation audio.

La poésie du banal

Dans le roman, l’alter ego de Réhel raconte le quotidien banal d’un homme atteint d’une maladie pulmonaire qui habite dans un sous-sol de Repentigny. Entre ses visites à l’hôpital et au Super C où il travaille, il cherche à fuir la maladie, la solitude et la pauvreté dans un imaginaire inspiré de l’univers de Star Wars.

L’auteur du roman, lui-même atteint de fibrose kystique, y aborde sa maladie avec dérision et sans apitoiement.

Son œuvre me rappelle beaucoup ce que j’aime appeler la poésie du rien, affirme Marc-André Grondin, qui interprète le narrateur du roman. C’est prendre notre vie à nous, bien normale, mais avec un œil d’observation bien poétique, qui fait ressortir la beauté du boulevard Brien, à Repentigny.

Un défi de montage et de réalisation

Jocelyn Lebeau, réalisateur du balado, avoue que la conception d’une telle adaptation est très complexe et prend du temps. Tout est enregistré séparément. On a enregistré les scènes d’action entre acteurs, c’est une chose. On a les narrations du personnage principal, c’est une autre chose. On a enregistré les bruits, les ambiances, les musiques, c’est une autre affaire, explique-t-il.

Le but, c’est d’avoir toutes les pièces du casse-tête. Il doit y avoir à peu près 100 000 pièces pour que ce soit le mieux possible pour les oreilles.

Selon Catherine Brunet, le format livre audio est idéal pour raconter Ce qu’on respire sur Tatouine, parce que ça garde la poésie de tout ce que Jean-Christophe a écrit, en le dynamisant un peu et en créant vraiment une histoire.

D'autres nouveautés sur Radio-Canada OHdio

Plusieurs autres nouveautés ont été annoncées pour l'automne sur Radio-Canada OHdio, à commencer par la troisième saison de L'ombre du doute. Le balado d'enquête policière de Stéphane Berthomet revient sur plusieurs disparitions d'enfants, dont celle de Sébastien Métivier, 8 ans, et celle de Wilton Lubin, 12 ans, survenues en novembre 1984 à Montréal.

Forte de ses huit voyages en Afghanistan, la journaliste Michèle Ouellet propose le balado Interprètes afghans : partir ou mourir, qui se penche sur l'embauche d'interprètes par l'Armée canadienne en Afghanistan. Il s'agit d'un sujet brûlant d'actualité avec le retrait des forces armées américaines du pays au mois d'août.

Dans Isabelle Racicot rencontre..., l'animatrice interviewe des personnalités québécoises qui ont toutes une chose en commun : la diversité au sens large. Elle s'entretient notamment avec l'humoriste Rachid Badouri, la chanteuse Dominique Fils-Aimé et Aldo Bensadoun, fondateur de l'entreprise Aldo.

Autres nouveautés : les deuxièmes saisons de Dérives, au sujet de la boisson hallucinogène nommée ayahuasca, et de Convictions, sur le mouvement QAnon, ainsi que Parler mal : le balado, sur les préjugés qu’on entretient à l’égard de la langue.

Le 5 octobre, le public pourra découvrir le balado Relation toxique : portraits d'une dépendance, qui s'intéresse aux dépendances, comme celles aux jeux vidéo, à l'alcool ou à la drogue.

Du côté des livres audio, Ayiti, écrit par l'Américaine Roxane Gay et notamment narré par Fayolle Jean Sr, Marie- Didier Lucien et Garihanna Jean-Louis, peut déjà être écouté sur Radio-Canada OHdio.

La pièce Straight Jacket Winter, de Esther Duquette et Gilles Poulin-Denis à partir d'un livre de Réjean Ducharme, est également offerte en version radiothéâtre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !