•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Clinique médicale Saint-Louis perd un sixième médecin

L'extérieur de la Clinique médicale Saint-Louis, à Québec.

Six médecins de famille de la Clinique médicale Saint-Louis ont annoncé leur départ en un peu plus d'un an.

Photo : Radio-Canada / Nicole Germain

Des centaines de patients de la Clinique médicale Saint-Louis, à Québec, vont bientôt perdre leur médecin de famille. En avril 2022, le Dr Denis Raymond sera le sixième médecin à quitter la Clinique en un peu plus d’un an.

Le Dr Raymond a informé ses patients de son départ à la retraite dans une lettre datée du 7 septembre.

C’est une décision difficile à prendre, écrit-il. En avril, je serai le sixième médecin à quitter en un peu plus d’un an. Les efforts de notre groupe de médecins pour recruter de nouveaux effectifs n’ont pas porté fruit à ce jour. Il me sera donc impossible de transférer votre dossier à un autre médecin qui œuvre à la clinique actuellement.

Le médecin, qui cumule 33 ans de service à la Clinique médicale Saint-Louis, invite par ailleurs ses patients à s’inscrire au Guichet d’accès à un médecin de famille de la RAMQ.

Les patients le prennent mal, règle générale, admet Louise Caron, médecin à la Clinique médicale. Ils sont tout à fait conscients qu’avant qu’ils réussissent à avoir un service à la clinique avec un autre médecin, c’est quasiment impossible.

Recrutement difficile

Cinq des 36 médecins de la clinique avaient déjà annoncé leur départ d’ici la fin de l’année. En ajoutant le départ du Dr Raymond, plus de 10 000 patients se retrouvent désormais orphelins.

Le bassin de médecins dans la région de Québec se trouve relativement très âgé. On a de la misère à avoir de la relève, affirme Louise Caron.

La Dre Louise Caron (plan rapproché) dans un cabinet de médecin. Elle porte une chemise blanche de médecin.

La Dre Louise Caron, de la Clinique médicale Saint-Louis

Photo : Radio-Canada

Postes vacants dans les hôpitaux

Cette difficulté de recruter dans les cliniques médicales s’explique également par le fait que plusieurs postes de médecins sont vacants dans les hôpitaux, notamment dans les régions de Portneuf et de La Malbaie.

Le nombre de personnes inscrites sur une liste pour obtenir un médecin de famille a plus que doublé en trois ans dans la région de la Capitale-Nationale. Il est passé de 41 870 en date du 1er avril 2018 à 93 572 au 30 juin 2021. Selon le CIUSSS de la Capitale-Nationale, cette augmentation s'explique par les nombreux départs à la retraite et par le désir de la population d'avoir un médecin de famille depuis le début de la pandémie de COVID-19.

Le problème est inquiétant, selon Louise Caron, qui croit que la profession devra revoir ses façons de faire.

Il va falloir changer notre mode de pratique. Il va falloir qu’on s'entoure d’équipes multi, il va falloir qu’on délègue davantage. Il va falloir qu’on ait des infirmières auxiliaires et des infirmières avec nous, dit-elle tout en admettant que ces professionnelles sont elles aussi en forte demande dans tout le réseau de la santé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !