•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Visite éclair d’Erin O’Toole à Jonquière

Louise Gravel, Rebecca O'Toole, Erin O'Toole et Richard Martel tiennent une poutine.

Le chef du Parti conservateur du Canada, Erin O'Toole, est passé par la Cantine Boivin d'Arvida pour y prendre une poutine. Il était accompagné de Louise Gravel, candidate dans Jonquière, Rebecca O'Toole, son épouse, et Richard Martel, candidat et député sortant dans Chicoutimi-Le Fjord.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Radio-Canada

Le chef du Parti conservateur du Canada (PCC), Erin O’Toole, a fait une courte escale dans l’arrondissement de Jonquière mercredi matin.

Accompagné des trois candidats de son parti dans la région, il s’est adressé aux médias dans les locaux de la Légion royale canadienne dans le secteur d’Arvida.

Il a d’abord tenu à préciser son Plan de rétablissement pour le Canada qui vise à relancer le pays économiquement. Il a aussi réitéré les engagements contenus dans son contrat avec les Québécois, notamment l’augmentation des pouvoirs du Québec en immigration et la protection de la langue française.

Erin O’Toole a de nouveau reproché à Justin Trudeau d'avoir déclenché une élection en pleine pandémie. Selon le chef conservateur, le coût de cette élection s’élèvera à 600 millions de dollars, ce qui en fera la plus chère de l'histoire du pays.

Questionné sur sa visite éclair dans Jonquière, actuellement détenu par les bloquistes, Erin O'Toole a reproché aux députés du Bloc de s'opposer systématiquement aux grands projets créateurs d'emplois dans la région. Il en a profité pour mettre de l’avant la candidate conservatrice de cette circonscription.

On a une candidate extraordinaire et expérimentée avec Louise Gravel et on va agir pour les régions.

Une citation de :Erin O'Toole, chef du PCC
Erin O'Toole, accompagné de ses candidats régionaux, parle derrière un lutrin.

Erin O'Toole était accompagné des trois représentants de son parti au Saguenay-Lac-Saint-Jean pour sa conférence de presse.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

GNL Québec

Il a refusé de préciser si un gouvernement conservateur mettrait fin ou non à l’évaluation environnementale du projet de GNL Québec qui est toujours en cours au fédéral, malgré le refus du gouvernement du Québec de donner son feu vert.

Pour les grands projets, je serai là en partenariat avec le gouvernement Legault.

Une citation de :Erin O'Toole, chef du PCC

Erin O'Toole a aussi profité de l'occasion pour s'en prendre au Bloc québécois. Il a accusé le parti de systématiquement s'opposer aux grands projets comme celui de GNL Québec. Les députés bloquistes sont toujours contre les grands projets ici dans la région, toujours contre les travailleurs et leurs familles et leurs intérêts, a-t-il poursuivi.

Le député sortant et candidat bloquiste dans Jonquière, Mario Simard, a répliqué à la flèche lancée par le chef du Parti conservateur du Canada.

Étrangement, il semble laisser croire à certaines personnes que si on avait un gouvernement conservateur, il irait de l'avant avec GNL. Bien, à ce moment-là, ça veut dire que c'est de la poudre aux yeux quand il dit qu'il va respecter les champs de compétences du Québec parce que le gouvernement du Québec a indiqué clairement qu'il ne voulait pas de ce projet-là. Il a fermé la porte et il a fermé la serrure à double tour, a répliqué Mario Simard.

Une mêlée de presse derrière un autobus.

La visite du chef du Parti conservateur du Canada, Erin O'Toole, à Jonquière a attiré plusieurs médias locaux et nationaux.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Bagotville

Le chef a rappelé que la présence de la base militaire de Bagotville était une infrastructure importante aux yeux de son parti. D’ailleurs, il a maintenu que l’achat de nouveaux avions chasseurs figure dans son plan s’il est porté au pouvoir.

Des CF-18 sur le tarmac de la base militaire de Bagotville.

La base militaire de Bagotville abrite l'une des deux unités d'avions de chasse au Canada.

Photo : Radio-Canada / Vicky Boutin

Erin O’Toole mise aussi sur la présence de drones militaires pour faire de Bagotville un centre encore plus névralgique. Les conservateurs projettent d’y construire un centre d’excellence.

On doit avoir une expertise ici à Bagotville pour nos drones militaires. C’est nos forces aériennes de l’avenir.

Une citation de :Erin O'Toole, chef du PCC

La visite du chef est de courte durée : il reprenait l’avion sur l’heure du midi pour poursuivre sa campagne dans la région de l’Estrie.

Avec les informations de Laurie Gobeil

Consultez notre dossier sur les élections fédérales 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !