•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des repas de chefs au profit de Moisson Estrie

Des personnes cuisinent avec des aliments locaux.

Des chefs de l'Estrie, dont Daniel Charbonneau de l'Empreinte ont cuisiné des produits locaux au profit de Moisson Estrie.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Quatre chefs de Sherbrooke se sont réunis mardi pour concocter 120 repas au profit de Moisson Estrie.

Suzy Rainville du restaurant Baumann, Daniel Charbonneau de l'Empreinte, Charles-Emmanuel Pariseau du restaurant O’Chevreuil et Maxime Verpaelst du Vin Polisson ont participé à cette initiative.

La moitié de ces repas seront donnés par l'organisme à des familles dans le besoin. L'autre moitié sera vendue à la population. Tous les profits seront versés à Moisson Estrie.

C’est une bonne action que les gens posent en achetant des mets préparés. Nous aimerions que cette activité puisse être répétée plus d'une fois par année. Tout le monde serait gagnant.

Une citation de :Geneviève Côté, directrice générale de Moisson Estrie

Les recettes des quatre chefs ont été réalisées avec des produits de producteurs sherbrookois.

Je n’ai pas hésité à embarquer dans l’activité parce que c’est pour une bonne cause. Nous avons pu mettre en valeur les produits locaux, qui sont de très beaux produits, mentionne Suzy Rainville.

C’est primordial comme restaurateur de mettre ça en valeur pour l’éthique de travail pour la fraîcheur et la disponibilité, ajoute Daniel Charbonneau.

Des poivrons, du miel, de l'huile et des herbes sur un plan de travail.

Les chefs ont utilisé des produits locaux pour cette initiative.

Photo : Radio-Canada / Titouan Bussières

Cette initiative a été mise en place par la Ville de Sherbrooke et Agriculture Sherbrooke.

Nous avons voulu rapprocher des producteurs et des restaurateurs, et soutenir une bonne cause, qui est Moisson Estrie, dans le cadre du mois "Manger local" à Sherbrooke, explique l’agente de développement agroalimentaire à Sherbrooke, Marie-France Audet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !