•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nouveau poste de police de Nipissing Ouest est ouvert

Bâtisse d'apparence moderne.

Le nouvel emplacement du détachement de Nipissing Ouest de la Police provinciale de l’Ontario est situé au 880 chemin Levac à Cache Bay.

Photo : Radio-Canada / Ezra Belotte-Cousineau

Radio-Canada

La construction du nouveau détachement de Nipissing Ouest de la Police provinciale de l’Ontario (PPO) est maintenant terminée.

À compter de mardi, le personnel administratif du bureau de la PPO de Warren ne sera plus disponible, et les membres du public devront se rendre au nouvel emplacement situé au 880 chemin Levac à Cache Bay pour recevoir des services administratifs comme les vérifications de casier judiciaire.

L’accès au bâtiment est limité en raison de la COVID-19, mais l’espace extérieur est aménagé, et on compte un seul bateau dans le stationnement pour la flotte de secours maritime.

Bateau dans un stationnement avec une affiche indiquée "Police seulement".

Un bateau de la flotte maritime du nouveau détachement de Nipissing Ouest de la Police provinciale de l'Ontario.

Photo : Radio-Canada / Ezra Belotte-Cousineau

Économies à long terme?

En 2017, le conseil municipal a décidé de prendre les services de la PPO au lieu de maintenir un service de police municipal dans le but de réaliser des économies.

Selon plusieurs scénarios, des économies seraient possibles, quoique les 15 000 habitants de Nipissing Ouest devront attendre une certaine période avant de les percevoir, étant donné les coûts liés à la transition.

Dans la première année du nouveau détachement, il y a plusieurs dépenses liées à la réfection du poste de police, à l’indemnité de départ et le régime de retraite des policiers municipaux.

En 2017, les coûts de démarrage étaient évalués à un peu plus de 647 000 $. Selon la mairesse Joanne Savage, il y a eu des dépassements des coûts estimés, mais il est encore trop tôt pour divulguer les données financières.

Dans une petite communauté aux liens serrés, la mairesse Savage admet que certains résidents ont été frustrés ou hésitants envers le changement proposé.

Entrée vers le poste de police.

Des services administratifs sont disponibles au nouvel emplacement dès maintenant.

Photo : Radio-Canada / Ezra Belotte-Cousineau

Au moment de la décision de transition, une des inquiétudes principales de la communauté était le sort des policiers municipaux.

Un des commentaires soulevés, était que les policiers étaient extrêmement qualifiés, indique Mme Savage.

Environ 90 % des anciens policiers municipaux ont reçu une offre de la Police provinciale de l’Ontario, indique la mairesse.

Par ailleurs, certains policiers auraient décroché des postes dans d’autres municipalités.

D'après les informations d'Ezra Belotte-Cousineau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !