•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La MRC du Domaine-du-Roy cherche l’appui d’autres MRC pour faire pression sur Québec

Yannick Baillargeon en entrevue.

Le maire de La Doré, Yannick Baillargeon

Photo : Radio-Canada

En réaction à la démission récente de huit infirmières à l'hôpital de Roberval, la MRC du Domaine-du-Roy demande une rencontre avec le ministère de la Santé. L'organisme souhaite aussi voir une décentralisation des pouvoirs et cherchera à obtenir l'appui d'autres MRC au Québec pour se faire entendre.

Deux résolutions en ce sens ont été adoptées mardi soir lors de la séance publique du conseil de la MRC du Domaine-du-Roy, qui se tenait à Roberval.

On demande une rencontre avec le ministère de la Santé directement pour les services de santé, pas juste à l'hôpital de Roberval en lien avec la démission des infirmières, mais sur tout le secteur de Domaine-du-Roy, parce que vous le savez, les CLSC ne dispensent plus de services au niveau de Saint-Félicien, les secteurs de La Doré sont découverts par ce service-là, il y a des démissions majeures au niveau des infirmières à l'hôpital de Roberval, donc c'est pour ça qu'on a demandé une rencontre, a raconté le préfet de la MRC du Domaine-du-Roy, Yannick Baillargeon.

Dès la semaine dernière, la MRC avait laissé savoir que la situation de Roberval serait abordée en séance du conseil.

On va demander la décentralisation des pouvoirs au niveau des CIUSSS pour s'assurer que dans chacun des établissements il y ait des gens en place qui aient la possibilité et le pouvoir d'apporter des modifications rapidement, au lieu de la décentralisation qui a été faite sous la réforme Barrette. On parle de la réforme Barrette, mais c'est depuis longtemps, c'est avant la réforme Barrette. Elle a été le dernier clou dans le cercueil qu'on a eu. Cette résolution-là elle va être proposée et envoyée à toutes les MRC du Québec et le CIUSSS, a poursuivi celui qui est également maire de La Doré.

Lundi, la ministre des Affaires municipales et de l'Habitation, Andrée Laforest, avait révélé que Québec étudiait la possibilité de nommer des personnes responsables et imputables à la direction des hôpitaux. Le poste de directeur général d'hôpital est aujourd'hui aboli.

Mardi, le ministre de la Santé, Christian Dubé, a annoncé que des services pourraient être diminués dans certaines régions, comme en Abitibi ou en Outaouais.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !