•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le candidat de Nickel Belt Marc Serré victime d’agression armée

Marc Serré lors d'une conférence de presse près d'une oriflamme du Conseil de la Première Nation Abitibiwinni.

Marc Serré, candidat libéral aux élections fédérales dans Nickel Belt.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Radio-Canada

Une femme de 56 ans est accusée d'agression armée à la suite d'un incident survenu au bureau de campagne de Marc Serré, candidat libéral aux élections fédérales dans Nickel Belt.

L’incident s’est déroulé vers 10 h lundi, indique le Service de police du Grand Sudbury.

Selon le communiqué de presse du service policier, la femme est entrée dans le bureau de campagne du candidat sortant Marc Serré en criant et en se comportant de manière hostile.

Elle a ensuite frappé les mains de Marc Serré lorsqu’il a tenté de filmer la scène avec son téléphone cellulaire. Après être sortie du bureau de campagne, elle s’est rendue au stationnement et a donné des coups de pied sur le capot du véhicule du député sortant.

La police a arrêté la femme et l'a accusée d'agression armée. Elle devra répondre aux accusations portées contre elle lors d’une audience prévue le 17 novembre prochain.

Une tension électorale accrue, selon le député

Même chez moi, nous ne sommes pas à l’abri de ce type de comportement, a expliqué M. Serré à la CBC. Ma femme est inquiète, je suis inquiet, et je ne comprends pas pourquoi des gens viennent chez moi pour faire de l’intimidation.

Selon le candidat libéral, le climat de cette élection est différent de celui des deux dernières campagnes électorales de 2015 et 2019.

Il y a définitivement un ton différent, indique-t-il. Un très petit nombre de personnes pensent qu'[elles]peuvent utiliser l'intimidation, la violence ou, vous savez, le vandalisme et le harcèlement pour faire passer leur message. Et je suis désolé, ce n'est pas la façon de faire les choses.

Pour assurer la sécurité de son personnel de campagne et de ses bénévoles, Marc Serré ajoute que le bureau de campagne restera fermé pour l’instant. En outre, il précise que les membres de son équipe se déplaceront en groupe pour minimiser les risques.

Avec les informations de CBC News

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.