•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un jeune de 9 ans rêve à la mairie

Un jeune avec un marteau de maire.

Lyam Goulet en compagnie de son mentor, le maire de Kapuskasing, Dave Plourde

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Lyam Goulet s’est rapproché de son rêve, étant maire d’un jour au conseil municipal de Kapuskasing, lundi soir.

L’élève de 5e année à l’École publique Le Cœur du Nord caresse ce rêve depuis qu’il a 5 ans.

Lyam, comme tout enfant, on lui a demandé : "Qu’est-ce que tu aimerais quand tu grandiras?" Lyam nous a sorti : "J’aimerais être le maire, et éventuellement le premier ministre du Canada."

Une citation de :Kinne Dufour-Goulet, mère de Lyam

Jamais le jeune Franco-Ontarien n’a changé ses ambitions de carrière.

C’est dans mon cœur, je le sais que c’est juste ça que je veux faire. Je veux faire du bien à la communauté.

Le conseil municipal de Kapuskasing.

Siégeant au conseil municipal depuis 27 ans, Dave Plourde n'avait jamais eu une demande d'un jeune voulant chausser les souliers du maire.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

En août dernier, Lyam a croisé le maire de Kapuskasing aux célébrations du 100e anniversaire de son arrière-grand-mère Rose Cayouette. En extase devant Dave Plourde, il lui a parlé de son intérêt pour la politique.

Je lui ai parlé pour une secousse et je lui ai demandé si jamais, faire un tour un conseil, il pourrait se joindre à nous. On lui donnait une chance de participer, se remémore le maire.

Un projet signé Lyam Goulet?

La demande de Dave Plourde n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd. Vendredi dernier, Lyam est allé rendre visite à la greffière Chantal Guillemette, qui lui a remis les minutes de l’agenda municipal.

L’excitation était à son comble alors que Lyam se préparait à aller souper dans le bureau du maire. Il avait fait le devoir lancé par Dave Plourde : trouver une idée pour rassembler la jeunesse.

Un jeune homme pose des questions au maire.

Lyam Goulet avait les yeux brillants lorsqu'il questionnait le maire pendant le souper.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Lyam souhaiterait voir naître un parc de bicyclettes et de planches à roulettes. Le projet a grandement impressionné le maire.

Il ne se doutait certainement pas que son projet serait présenté quelques minutes plus tard en plein conseil municipal.

Le conseiller municipal responsable des loisirs, Sébastien Lessard, a pris le dossier entre ses mains.

C’est définitivement un projet que j'aimerais qu’on regarde plus sérieusement et qu’on commence à développer. Je pense que ce serait intéressant, de ne pas juste, [nous] les adultes, le faire comme on le pense, mais plutôt d’avoir [le] point de vue [des] enfants, lui a expliqué M. Lessard.

Un dessin d'enfant.

Le dessin du parc qu'a présenté Lyam Goulet au conseil municipal lundi soir.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Lyam avait même pris le temps de choisir l’emplacement, le parc de baseball Val Albert, peu fréquenté à son avis et situé en bordure de l’autoroute 11.

Tout le monde qui va passer à travers la ville va le voir, a ajouté le conseiller Julien Boucher dans un échange qui a permis de créer un nouveau projet sur lequel planche déjà le directeur général de Kapuskasing, Guylain Baril.

Ça cadre avec les discussions du conseil dernièrement. On veut offrir à nos jeunes plus de choses à faire. L’idée de Lyam est notre ligne de pensée. C’est certain que l’opinion des jeunes sera considérée.

Le conseiller Bruce Newton a même déjà un nom en tête pour le parc s’il voit le jour : le parc Lyam-Goulet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !