•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des organismes demandent un plan de protection des collines montérégiennes

Le mont Mégantic.

Le mont Mégantic marque le paysage de l'Estrie.

Photo : Avec la permission de la Coalition des collines montérégiennes

Radio-Canada

Neuf organismes de conservation s'unissent pour demander aux différents paliers de gouvernement et aux municipalités de mieux protéger les collines montérégiennes. Ces dernières incluent notamment le mont Mégantic, en Estrie.

La nouvelle coalition demande notamment l’élaboration d’un plan d’action pour la protection des collines, explique Stéphane Tanguay, directeur de Nature Cantons-de-l’Est. 

Les montérégiennes sont des îlots de biodiversité dans le sud du Québec, des endroits souvent où on trouve les derniers peuplements forestiers dans certaines régions.

Une citation de :Stéphane Tanguay, directeur de Nature Cantons-de-l’Est
Le mont Brome en automne.

La Coalition, qui comprend le mont Brome, veut porter d'une même voix les préoccupations de ces espaces naturels.

Photo : Avec la permission de la Coalition des collines montérégiennes

Ce sont des refuges, des îles sur lesquelles se trouve la biodiversité encore présente dans le sud du Québec. La coalition demande un plan d’action pour que ces montérégiennes-là soient reconnues pour que les actions qu’on puisse faire soient plus concertées et plus soutenues, ajoute-t-il.

Des pressions exacerbées par la pandémie

Selon le regroupement, le développement résidentiel, agricole et récréotouristique ainsi que la prolifération d’espèces envahissantes comme l’agrile du frêne sont des exemples de menaces qui pèsent sur les montérégiennes.

Depuis le début de la pandémie, le nombre de visiteurs dans les collines a aussi augmenté, ce qui met une pression supplémentaire sur ces milieux.

Avec la pandémie, les gens veulent s’évader dans des milieux naturels, et quand il n’y en a pas beaucoup autour, tout le monde se rue sur les mêmes endroits, indique M. Tanguay. 

Le mont Yamaska à l'automne.

Le mont Yamaska fait partie des collines montérégiennes que veut protéger la Coalition.

Photo : Avec la permission de la Coalition des collines montérégiennes

Les organismes espèrent qu’un plan d’action assurera la protection légale à perpétuité des collines, en garantissant leur intégration dans les documents de planification du territoire.

D'autres buts de la coalition incluent d'augmenter l’accessibilité [aux collines] quand c’est possible, ou du moins de l’encadrer, de les faire connaître, et soutenir financièrement le travail des organismes de conservation, conclut M. Tanguay.

Le mont Shefford vu des airs.

La Coalition veut assurer la protection à perpétuité des collines montérégiennes, dont fait partie le mont Shefford.

Photo : Avec la permission de la Coalition des collines montérégiennes

En plus du mont Mégantic, les collines montérégiennes incluent les monts Royal, Saint-Bruno, Saint-Hilaire, Saint-Grégoire, Rougemont, Yamaska, Shefford et Brome, ainsi que les collines d’Oka et de Rigaud

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !