•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un protocole de tests rapides pour les conseils scolaires de l’Ontario

Un personne montre en détail comment se déploie un test de salive pour dépister la COVID-19.

Le personnel qui refuse de se faire vacciner devra subir des tests de dépistage rapide de la COVID-19. (Archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les conseils scolaires de l'Ontario ont reçu lundi plus de détails de la part de la province concernant les protocoles visant le personnel qui refuse de se faire vacciner contre la COVID-19.

Ceux-ci doivent subir des tests rapides de dépistage de la COVID-19 avant de se rendre au travail à deux reprises chaque semaine.

Une note de service envoyée aux conseils scolaires par le sous-ministre de l'Éducation indique que les tests doivent être effectués à la maison et au moins 48 heures avant de se rendre au travail.

Le mémo précise qu'au moins trois jours doivent s'écouler entre les tests. Le lundi et le jeudi, le vendredi et le mardi, ou le dimanche et le mercredi sont des exemples d'horaires réguliers acceptés.

Les conseils scolaires ont été invités à communiquer les détails au personnel non vacciné.

La date limite de mise en œuvre des nouvelles règles est fixée au 27 septembre.

En suivant strictement ces directives, qui ont été approuvées par le médecin hygiéniste en chef de l'Ontario, nous assurerons la plus grande sécurité possible dans les écoles, a déclaré Caitlin Clark, porte-parole du ministre de l'Éducation.

Les employés non vaccinés doivent regarder une vidéo

Une vidéo du ministère de l'Éducation sur la vaccination contre la COVID-19 a été préparée pour ceux qui refusent de recevoir le vaccin.

Cette ressource vidéo sera communiquée aux conseils scolaires sous peu, a déclaré la sous-ministre de l'Éducation, Nancy Naylor, dans le document.

Les conseils scolaires doivent utiliser une application mobile appelée Thrive Health pour vérifier et communiquer au ministère de la Santé les résultats des tests de dépistage de la COVID-19.

Ceux qui n'utilisent pas l'application doivent faire un rapport hebdomadaire sur le type et le nombre de tests de dépistage rapide utilisés et sur le nombre de résultats invalides, positifs ou négatifs.

Plusieurs cas dans les écoles de la province

La note a été envoyée lundi, deux semaines après le début de l’année scolaire en Ontario.

Un certain nombre d'écoles de la province ont depuis signalé des cas de COVID-19.

Le Bureau de santé publique de Toronto a déclaré dimanche que des cas avaient été identifiés dans des écoles de l'est de la ville, entre autres à Fraser Mustard Early Learning Academy, l'École catholique élémentaire St-Michel et West Hill Collegiate Institute.

Ce n'est pas inattendu étant donné que la COVID-19 continue de circuler dans notre ville, peut-on lire dans un communiqué du bureau de santé publié sur Twitter.

Tous les élèves d'une école élémentaire de Cornwall, en Ontario, ont été renvoyés à la maison pour au moins une semaine à partir de lundi en raison d'un cas qui fait toujours l'objet d'une enquête par les services de santé publique.

L'école publique Viscount Alexander a publié un message sur les médias sociaux dimanche, indiquant qu'une personne de l'école avait reçu un résultat positif, avec de multiples expositions confirmées et probables à l'école identifiées par le Bureau de santé de l'est de l'Ontario.

Les enseignants de vos enfants vous contacteront avant la fin de la journée scolaire, par courriel ou par téléphone, pour vous donner des informations sur les instructions à distance pour le reste de la semaine, peut-on lire dans un message de suivi émis lundi par la direction de l’école.

Le tableau de bord du gouvernement provincial détaillant les cas dans les écoles et les garderies n’a pas été mis à jour depuis juillet.

Le portail devrait être réactivé dans les prochains jours, selon un porte-parole du gouvernement.

Les conseils scolaires sont tenus de communiquer les informations sur les cas de COVID-19 sur leurs sites Web respectifs.

La province autorise les écoles à organiser des activités parascolaires, comme les sports. Cependant, certains bureaux de santé, dont ceux de Toronto et de Windsor, ont choisi de les interdire.

L’opposition furieuse

Le chef libéral Steven Del Duca a réitéré ses critiques à l'encontre du gouvernement du premier ministre Doug Ford. Nos enfants et la réouverture de nos écoles sont en danger parce que Doug Ford n'a pas planifié et ne s'est pas préparé, a-t-il commenté sur Twitter.

La cheffe du NPD, Andrea Horwath, a tenu une conférence de presse lundi matin, soulevant ses propres inquiétudes. Elle a demandé au gouvernement de réduire la taille des classes. Doug Ford [laisse au hasard] la santé et le bien-être de nos enfants, a-t-elle déclaré.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !