•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des lettres géantes attirent l’attention à Baie-Comeau

Des lettres géantes « Hauterive».

Des lettres géantes « Hauterive » sont apparues dans le paysage de Baie-Comeau.

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Radio-Canada

Des lettres géantes « Hauterive » sont apparues dans le paysage de Baie-Comeau dans les derniers jours. Il s'agit d'une initiative clandestine de l'organisme Homme aide Manicouagan.

Le codirecteur chez Homme aide Manicouagan, Patrick Desbiens explique que les lettres visent à faire connaître la mission de l'organisme qui est de briser l'isolement chez les hommes.

Patrick Desbiens en entrevue dans une des deux cuisines de la maison Oxygène.

Le codirecteur chez Homme aide Manicouagan, Patrick Desbiens

Photo : Radio-Canada / Olivier Roy Martin

Souvent les hommes ont tendance à s'isoler, plutôt qu'à aller chercher de l'aide. Donc il faut trouver des moyens alternatifs, des moyens assez novateurs pour aller les rejoindre.

Une citation de :Patrick Desbiens, codirecteur chez Homme aide Manicouagan

Il profite donc de la visibilité pour inviter les hommes qui le souhaitent à venir visiter l'atelier de menuiserie situé sur la rue Jalbert à Baie-Comeau.

Patrick Desbiens mentionne que l’atelier de menuiserie créé par l’organisme en 2016 est souvent une porte d’entrée pour certains hommes. La menuiserie devient un prétexte, donc d'épaule à épaule on peut se confier plus facilement, ajoute-il.

Il explique que les lettres sont un clin d’œil à l'histoire de l'ancienne Ville de Hauterive qui a été fusionnée avec Baie-Comeau en 1982.

Après avoir appris qu’il s’agissait d’un projet éphémère, la Ville de Baie-Comeau a salué l'initiative de l’organisme et dit tolérer la présence des lettres.

Avec les informations de Camille Lacroix

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !