•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Larmes et souvenirs douloureux lors du procès du Québécois Stéphane Parent à Calgary

Stéphane Parent et Adrienne McColl.

Stéphane Parent a été arrêté au Québec en février 2018 (archives).

Photo : Postmedia

Lundi, à Calgary, a débuté le procès de Stéphane Parent, arrêté par la police de Gatineau en février 2018 et accusé du meurtre de sa petite amie, Adrienne McColl. Celle-ci avait été retrouvée morte en Alberta, 16 ans plus tôt. En tout, 35 témoins devraient être appelés à la barre.

Laurie Heard fait partie des 35 témoins qui seront entendus par le jury au procès. Elle dit qu’Adrienne McColl était une jeune femme drôle et une très bonne serveuse. À l'époque du meurtre, elle travaillait avec la victime au bar Studio 82, dans le sud-ouest de Calgary. Cet établissement est fermé aujourd’hui.

C’était une bonne amie, raconte Mme Heard. Elle adorait le Jack Daniels. Nous avions prévu de partir en voyage à Vancouver. Laurie Heard laisse couler ses larmes lorsqu’elle évoque leur dernière conversation téléphonique avant le drame.

Adrienne McColl et Stéphane Parent s'étaient rencontrés alors qu'ils travaillaient tous les deux au bar Studio 82, en 2000, mais le couple traversait une phase difficile au début de l'année 2002, explique le procureur Shane Parker.

Le 14 février 2002, Stéphane Parent est dans une mauvaise passe. Sa voiture est à la fourrière et il n'a plus d'endroit où dormir, selon le procureur.

Des traces dans la voiture

La jeune femme, alors âgée de 21 ans, a été vue pour la dernière fois le jour de la Saint-Valentin, en 2002. Son corps a été trouvé le lendemain dans le champ d'un agriculteur près de Nanton, un hameau situé à 85 km au sud de Calgary.

La victime avait été étranglée, et son crâne, fracturé, selon le procureur de la Couronne.

Le 15 février, à 10 h 06, Stéphane Parent a pris un aller simple en direction Ottawa, sans enregistrer de bagage.

Selon le procureur, des échantillons de sang d’Adrienne McColl ont été relevés sur un jeans de Stéphane Parent retrouvé dans l’aire de stationnement de l’aéroport de Calgary.

Sur place, la police a retrouvé la voiture du beau-père d'Adrienne McColl avec, dans le coffre, les chaussures de la jeune femme.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.