•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le N.-B. signale 35 nouveaux cas de COVID-19, surtout chez les jeunes

Une jeune femme entre dans un centre de vaccination contre la COVID-19 à Montréal.

21 des cas dépistés sont des personnes de 29 ans et moins.

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

Radio-Canada

Au Nouveau-Brunswick, la santé publique signale 35 nouveaux cas de COVID-19, mardi, dont près de la moitié dans la région de Moncton. La plupart des cas concernent des adolescents et des jeunes adultes qui ne sont pas pleinement vaccinés et qui ont été en contact avec des personnes malades.

Plus précisément, 24 personnes malades ont eu des contacts étroits avec des cas déjà confirmés. La source des autres contaminations fait l’objet d’une enquête.

Au total, 12 cas ont été signalés chez des personnes entre 20 et 29 ans et neuf chez des jeunes de 19 ans et moins.

Voici où se trouvent les 35 cas signalés mardi :

  • 16 nouveaux cas dans la région de Moncton ;

  • 2 nouveaux cas dans la région de Saint-Jean ;

  • 3 nouveaux cas dans la région de Fredericton ;

  • 2 nouveaux cas dans la région d’Edmundston ;

  • 9 nouveaux cas dans la région de Campbellton ;

  • 1 nouveau cas dans la région de Bathurst ;

  • 2 nouveaux cas dans la région de Miramichi.

À Fredericton, deux des nouveaux cas sont ceux confirmés plus tôt dans des écoles anglophones, soit à Fredericton High School et à l’école élémentaire d’Andover.

Il y a actuellement 244 cas actifs dans la province.

Onze personnes sont hospitalisées. Huit d’entre elles se trouvent aux soins intensifs.

Pas pleinement vaccinés

Parmi les nouveaux cas annoncés mardi, 86 % n’ont pas reçu leurs deux doses de vaccin contre la COVID-19.

La santé publique signale que 77 % des citoyens admissibles sont pleinement vaccinés contre la COVID-19. Environ 85 % de la population a reçu une dose de vaccin.

La médecin hygiéniste en chef de la province, la Dre Jennifer Russell, soutient que l’épidémie se poursuit parmi les personnes qui ne sont pas vaccinées. C’est-à-dire celles qui ont choisi de ne pas se faire vacciner ainsi que celles qui ne sont pas encore admissibles , précise-t-elle dans un communiqué.

Selon elle, il est impératif que le plus de Néo-Brunswickois possible se fassent vacciner.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !