•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fébrilité chez les candidats à la veille du débat régional

Un logo des élections fédérales 2021 avec Saguenay en arrière-plan.

Les candidats à l'élection du 20 septembre croiseront le fer mercredi.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

En pleine préparation pour le débat électoral fédéral organisé par Radio-Canada et le journal Le Quotidien, lequel aura lieu au Théâtre Palace Arvida mercredi soir à 18 h, les quatre protagonistes réitèrent leur désir de faire valoir leurs idées dans le respect et la cordialité.

Une cinquantaine de personnes pourront assister à cette joute oratoire à laquelle prendront part le libéral Stéphane Bégin (Jonquière), le conservateur Richard Martel (Chicoutimi-Le Fjord), la néo-démocrate Mariève Ruel (Jonquière) et le bloquiste Mario Simard (Jonquière)

Pour Stéphane Bégin, ancien journaliste et ex-attaché de presse de la mairesse de Saguenay, l’objectif est de demeurer respectueux, sans cependant tolérer d'attaques.

Un homme sourit.

Le candidat libéral dans Jonquière, Stéphane Bégin.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

On s’entend que si on m’attaque, je vais être capable de répliquer, mais ce n’est pas ce que je souhaite. Ce que je veux, c’est qu’on amène nos idées. Qu’on débatte de tout ce qu’on a comme programme dans chacun de nos partis autant que possible , a-t-il expliqué.

Le député sortant de Chicoutimi-Le Fjord, Richard Martel, admet qu'il ressent un certain stress à la veille du débat.

Ça prend un certain stress pour performer. Il faut toujours que tu sois prêt dans ces débats-là. Tu veux vraiment que le message passe face aux électeurs. On se prépare avec l’équipe. Il faut être à l’affut de tout ce qui se passe dans les nouvelles durant la semaine parce qu’on peut avoir n’importe quelle question durant le débat , a-t-il commenté.

Richard Martel dans un parc.

Richard Martel a d'abord été élu député conservateur au terme d'une élection partielle en juin 2018.

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

La représentante de Jagmeet Singh dans Jonquière, Marieve Ruel, veut insuffler une bouffée d'air frais dans les échanges.

Je vais peut-être amener une perspective qui est différente. Ce que j’ai comme vécu ressemble possiblement plus à monsieur et madame tout le monde que quelqu’un qui est député depuis des années. Moi, je suis secrétaire à l’hôpital de Chicoutimi donc je vais peut-être aller des gens peut-être un peu moins interpelés par la politique , croit la porte-étendard du NPD.

Député sortant de cette même circonscription, le bloquiste Mario Simard estime qu’il est tout à fait normal de ressentir une fébrilité à quelques heures du débat.

Marieve Ruel

Marieve Ruel est candidate du Nouveau Parti démocratique dans la circonscription de Jonquière.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pépin

Un débat, c’est stressant et stimulant. Quelque qui dit qu’il n’est pas nerveux et qu’il ne ressent aucune angoisse face à une intervention publique, je pense que c’est quelqu’un qui est un peu irresponsable. En même temps, il y a un stress qui est positif et généralement, j’arrive bien à gérer ça , a confié le candidat du Bloc québécois.

Mario Simard.

Mario Simard est candidat pour le Bloc québécois dans Jonquière.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pépin

Le débat, animé par Jean-François Coulombe et Laura Lévesque, sera présenté à la radio, à la télévision, sur la page Facebook et sur le site Internet de Radio-Canada.

À lire aussi :

Rencontrez vos candidats

D'après le reportage de Catherine Gignac

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !