•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccination obligatoire du personnel de Winnipeg en contact avec le public

Gros plan sur l'injection d'un vaccin dans un bras par une personne aux mains gantées.

Les employés de première ligne de la Ville de Winnipeg doivent être obligatoirement vaccinés d'ici le 15 novembre.

Photo : Reuters / Fabrizio Bensch

Radio-Canada

La Ville de Winnipeg annonce que tout son personnel en contact direct et « de façon constante » avec le public devra être complètement vacciné contre la COVID-19 d'ici le 15 novembre.

En plus de toucher les travailleurs du secteur de la sécurité publique, cette obligation s’étend à ceux qui travaillent pour le département de la protection communautaire, dans le service des loisirs, du transport en commun et du service à la clientèle, indique la Ville dans un communiqué de presse.

Les travailleurs visés par notre programme de vaccination obligatoire sont ceux qui ont des contacts avec des populations vulnérables, dont les enfants de moins 12 ans ou ceux qui travaillent dans un environnement à haut risque avec le public, souligne en conférence de presse, le directeur de la Ville de Winnipeg, Michael Jack.

On veut protéger les enfants dans la chaîne de transmission et mitiger le risque de transmission aux enfants qui ne sont pas admissibles au vaccin. [...] C'est une couche de protection de plus pour assurer la sécurité non seulement du public, mais également de nos précieux employés, ajoute le maire Brian Bowman. 

Les employés visés par cette nouvelle obligation doivent être doublement vaccinés d’ici le 15 novembre. La deuxième dose devrait être reçue au plus tard le 28 octobre, précise la Ville.

La Ville commencera à recueillir les informations sur la vaccination de ses employés la semaine prochaine. Les employés touchés par cette nouvelle mesure seront contactés individuellement.

En ce qui concerne les employés qui ne seraient pas vaccinés, la Ville de Winnipeg fait savoir qu’elle étudie les possibilités de faire subir des tests fréquents de dépistage de la COVID-19 ou de les réaffecter à un poste où il n’est pas nécessaire d’interagir avec le public.

La Ville travaille en collaboration avec la province sur la mise sur pied d'un programme de dépistage de la COVID-19 et d'une clinique de vaccination mobile pour le personnel.

En plus de la vaccination, Winnipeg continue d'encourager le port du masque à l'intérieur de ses édifices ainsi que la distanciation physique.

La Ville compte 10 000 employés. Cette nouvelle mesure de vaccination obligatoire ne s'appliquera pas aux conseillers municipaux, précise Michael Jack.

En date de mardi, 86,4 % des Winnipégois admissibles à la vaccination avaient reçu au moins une première dose, alors que 83,6 % des Manitobains avaient reçu une première dose.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !