•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ensemble Montréal ne présentera pas de candidats contre l’Équipe Anjou

MM. Coderre et Miranda en point de presse, dehors, devant des drapeaux de Projet Montréal.

Denis Coderre et Luis Miranda s'allient dans Anjou pour faire du « développement économique écologique ».

Photo : Radio-Canada / Mathieu Prost

Denis Coderre a conclu une alliance électorale avec Luis Miranda. Les deux hommes en ont fait l'annonce mardi dans l'arrondissement d'Anjou.

Le chef d'Ensemble Montréal a obtenu l'appui du maire Miranda. En retour, le parti politique, qui forme l'opposition officielle à l'Hôtel de Ville, ne présentera pas de candidats dans Anjou.

Pourtant, Denis Coderre faisait souvent l'objet de critiques de la part de Luis Miranda, entre 2013 et 2017. Le maire d'Anjou le trouvait trop centralisateur. Cette époque est révolue, à en croire M. Miranda. J'ai cheminé, il a cheminé, a-t-il lancé en point de presse.

Le maire d'Anjou ne s'attend pas à siéger au comité exécutif si Denis Coderre l'emporte, le 7 novembre. D'ailleurs, il n'entend pas voter systématiquement avec Ensemble Montréal après cette date; l'alliance conclue entre lui et M. Coderre ne durera que le temps de l'élection, a-t-il indiqué.

En 2017, Luis Miranda avait appuyé le candidat de Coalition Montréal à la mairie, Jean Fortier. Ce dernier s'était toutefois retiré en pleine course.

Coderre promet une maison de la culture

Denis Coderre a également annoncé qu'il s'engageait à offrir une maison de la culture aux Angevins – un projet cher à Luis Miranda.

Ce dossier, ça fait quatre ans que nous travaillons à le faire avancer, et l’administration Plante n’a rien fait pour nous soutenir, a déclaré le maire d'arrondissement.

Cette maison de la culture serait construite au coin des boulevards Louis-H.-La Fontaine et de Châteauneuf, sur un terrain acquis par l’équipe de M. Miranda, a précisé Denis Coderre mardi.

La même équipe qu'en 2017, à une exception près

Anjou compte un maire, un conseiller de ville et trois conseillers d'arrondissement. En 2013 et en 2017, la formation de Luis Miranda avait raflé les cinq sièges.

En 2019, toutefois, la conseillère d'arrondissement du district Ouest, Lynne Shand, a été expulsée du parti pour avoir tenu des propos controversés sur le hidjab. Elle siège depuis comme indépendante.

Mme Shand ne réintégrera pas l'Équipe Anjou en vue des élections de cette année. Marie-Josée Dubé se présentera aux côtés du maire Miranda pour lui succéder.

Le maire d'Ajou, lui, sera à la recherche d'un septième mandat. En poste depuis 1997, soit avant les fusions municipales, M. Miranda n'a jamais perdu une élection depuis son arrivée en politique.

Projet Montréal a presque tous ses candidats dans Anjou

L'annonce du pacte conclu entre Denis Coderre et Luis Miranda survient quelques jours après la présentation par Projet Montréal de quatre candidats qui feront campagne dans l'arrondissement cet automne.

Kettly Beauregard briguera la mairie; François Plourde visera le poste de conseiller de ville; Kadri Shérifi sera candidat dans le district Centre; et Claudia Servant tentera de se faire élire dans l'Est.

Une cinquième candidature pour le district Ouest devrait être annoncée ultérieurement.

Le Club de Golf Métropolitain en jeu

Tout indique par ailleurs que l'avenir du Club de Golf Métropolitain Anjou se jouera dans les urnes cet automne. Projet Montréal, en tout cas, fera de cet enjeu sa priorité dans l'arrondissement.

Avant même le dévoilement de l'alliance formée par Ensemble Montréal et l'Équipe Anjou, Valérie Plante et ses candidats avaient accusé Denis Coderre et Luis Miranda de vouloir changer le zonage afin de détruire cet espace vert.

Son parti s'est engagé à maintenir l’affectation « grand espace vert » ou « récréation » sur les terrains du club de golf et à utiliser le droit de préemption en vue d'intégrer ces espaces au parc-nature du Bois-d'Anjou.

Mardi, Projet Montréal est revenu à la charge en accusant Denis Coderre d’être le candidat des intérêts privés au détriment de la protection des espaces verts, en appliquant une vision du développement économique passéiste.

Pourtant, la pandémie a démontré que le manque d’espaces verts était criant, particulièrement dans l’Est de Montréal, a-t-il poursuivi. Un candidat à la mairie devrait proposer de les protéger et de les agrandir plutôt que de les détruire.

Une autre alliance à prévoir dans LaSalle?

Les formations politiques de Valérie Plante et de Denis Coderre sont présentes dans tous les arrondissements de la ville, sauf deux : Anjou et LaSalle. Mais les choses pourraient changer en novembre.

La mairesse de LaSalle Manon Barbe, – qui, comme Luis Miranda, avait créé son propre parti après la dissolution d'Union Montréal – a annoncé en mars dernier qu'elle ne se représenterait pas. La conseillère d'arrondissement Nancy Blanchet a pris la tête de son équipe.

Pour l'instant, ni Projet Montréal ni Ensemble Montréal n'ont annoncé leurs candidats dans LaSalle. L'arrondissement compte sept élus. Trois d'entre eux siègent également au conseil municipal.

La formation de Valérie Plante a néanmoins assuré Radio-Canada mardi qu'elle présenterait des candidats aux 103 postes électifs en jeu cet automne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !