•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quatre Gaspésiens de plus infectés par la COVID-19

Une pancarte de dépistage de la COVID-19 à l’entrée de Pointe-à-la Croix.

L’éclosion en cours dans la MRC d’Avignon et dans la communauté mi’gmawe de Listuguj est circonscrite, selon le directeur de la santé publique régionale.

Photo : Radio-Canada / Catherine Poisson

Depuis la fin de la semaine dernière, les cas se multiplient dans la MRC d’Avignon. Vingt-huit cas se sont ajoutés dans la MRC depuis le 9 septembre.

Le rapport d’aujourd’hui rapporte encore 26 cas actifs dans la région presque tous dans la MRC d'Avignon. Il n’y a toutefois personne qui a été hospitalisé en raison de l’éclosion des derniers jours.

Cas par MRC :

  • Avignon : 522 cas (+4)

  • Bonaventure : 422 cas

  • Rocher-Percé : 488 cas

  • La Côte-de-Gaspé : 505 cas

  • La Haute-Gaspésie : 146 cas

  • Îles-de-la-Madeleine : 40 cas


    Source: Direction régionale de santé publique Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

L’éclosion en cours dans la MRC d’Avignon et dans la communauté mi’gmawe de Listuguj est circonscrite, indique le directeur de la santé publique régionale, le Dr Yves Bonnier-Viger. Les cas sont tous concentrés dans la communauté ou dans le coin de Pointe-à-la-Croix. Il n’y a pas de grande dispersion. Tout le monde a été isolé. On est en contrôle.

Il y a aussi plus de dépistage dans la MRC d’Avignon, ajoute le médecin.

La santé publique ne s’attend donc pas à une autre flambée du nombre de cas au cours des prochains jours. Le Dr Bonnier-Viger estime qu’il devrait quand même y avoir d’autres cas qui s’ajouteront. Il y a beaucoup de contacts qui ont été isolés. Le temps qu’ils incubent la maladie, ça peut prendre jusqu’à 14 jours, mais tant qu’ils sont isolés, ça ne nous inquiète pas trop.

Le Dr Bonnier-Viger note qu’il y a plusieurs personnes qui ont décidé de recevoir le vaccin à la suite de cette dernière poussée du coronavirus.

Le lien avec le Nouveau-Brunswick sous haute surveillance

La prudence reste de mise pour la population du secteur, notamment pour ceux qui doivent se rendre au Nouveau-Brunswick, observe le Dr Bonnier-Viger. Il faut savoir que le virus circule dans ce coin du pays de façon importante.

Le médecin note que les mesures de protection contre la propagation du virus dans cette province sont aussi moins strictes. Il souligne, par exemple, que le port du masque qui n’est pas obligatoire. Il recommande donc aux gens qui doivent se rendre dans la province voisine de respecter les mesures sanitaires en vigueur au Québec.

Par ailleurs, les autorités de santé publique du Bas-Saint-Laurent font état de deux nouveaux cas de COVID-19 dans leur bilan de la pandémie, mardi. Aucun de ses cas n’a été dépisté dans l’une des trois MRC de l’est du Bas-Saint-Laurent.

Dans la province, la contagion continue de s’accentuer. Les autorités sanitaires du Québec recensent 633 nouveaux cas de COVID-19 au cours des dernières 24 heures. Sept personnes de plus sont décédées des suites de la maladie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !