•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des fonctionnaires de T.-N.-L. s’inquiètent d’un retour prématuré au bureau

Vue aérienne de l'édifice de la Confédération photographié par un drone.

Les employés du gouvernement provincial avaient initialement été avisés d’une transition progressive vers le retour au bureau, prévu pour l'automne.

Photo : Radio-Canada / CBC

Radio-Canada

À Terre-Neuve-et-Labrador, des milliers de fonctionnaires ont appris la semaine dernière qu’ils devront bientôt retourner travailler au bureau. Cette nouvelle, qui survient beaucoup plus rapidement que prévu, sème l’inquiétude chez le syndicat qui les représente.

Selon le président du syndicat Newfoundland and Labrador Association of Public and Private Employees (NAPE), Jerry Earle, certains employés pensaient que leur période de télétravail se poursuivrait jusqu’à l’automne. Au début de l’été, un avis leur avait été transmis pour les informer que la majorité de ceux qui travaillaient à la maison resterait en télétravail.

Nous avons été avisés la semaine dernière que, désormais, les employés devront retourner pour la plupart à leur lieu de travail, explique-t-il.

Un homme debout. Derrière lui, le sigle du syndicat pour lequel il travaille.

Jerry Earle, président de NAPE, concède que, dans certains cas, le syndicat reconnaît que le travail au bureau est essentiel (archives).

Photo : Radio-Canada / Mark Quinn

Ce sont plus de 3000 travailleurs qui sont concernés par ce retour abrupt au bureau, d’après Jerry Earle.

Il estime que ce changement engendre des problèmes pour certains travailleurs, qui doivent par exemple trouver des services de garde pour leurs enfants ainsi qu'un moyen de transport pour se rendre au bureau.

Pourquoi maintenant, demande le syndicat

Dans une déclaration écrite, un porte-parole du ministère des Finances a déclaré que le gouvernement continue de chercher des façons de permettre aux employés de la fonction publique de poursuivre le télétravail.

Le travail à la maison pourra notamment se maintenir pour certains travailleurs qui en font la demande. Ce sera également le cas dans les situations où la distanciation physique ne peut pas être maintenue au bureau.

Le syndicat qui représente les travailleurs de la fonction publique espère rencontrer le gouvernement pour connaître la raison derrière cette décision hâtive. Selon lui, plusieurs employés ont démontré que le télétravail fonctionne.

Jerry Earle soutient qu’une approche plus coordonnée aurait pu être adoptée si les syndicats avaient été consultés.

Nous étions prêts à nous asseoir à table, à travailler sur cet enjeu, puisque nous leur avons dit que [le retour au travail] ne pouvait pas se faire du jour au lendemain, explique-t-il.

Jerry Earle soutient que les fonctionnaires qui travaillaient à la maison se sont plutôt bien adaptés à cette réalité. Maintenant, ils doivent revenir en arrière et retourner rapidement vers une méthode de travail à laquelle ils ne s’attendaient pas.

Avec des informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !