•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Alabama met la Saskatchewan en garde contre une possible tragédie liée à la pandémie

Deux travailleuses  de la santé effectuent un test de dépistage de COVID-19 à Mobile, en Alabama.

Les responsables de la santé de l’Alabama disent que la Saskatchewan devrait tirer des leçons de la tragédie liée à la COVID-19 qui secoue leur État.

Photo : Associated Press / Jay Reeves

Radio-Canada

Des responsables de la santé de l'Alabama affirment que la Saskatchewan devrait tirer des leçons de la tragédie causée par la COVID-19 dans leur État.

La Saskatchewan et l’Alabama ont parmi les taux de contamination à la COVID-19 les plus élevés et les taux de vaccination les plus bas de leurs pays respectifs. Les deux systèmes de santé sont sous pression.

En Alabama, plus de la moitié des lits en soins intensifs sont occupés par des patients qui ont contracté la COVID-19, dont la plupart ne sont pas vaccinés. L'Autorité de la santé de la Saskatchewan (SHA) prévoit de faire passer le nombre de lits d'unités de soins intensifs dans la province de 79 à 130 afin de traiter un plus grand nombre de patients atteints de la COVID-19.

Des professionnels de la santé en Saskatchewan ainsi que des responsables de la santé en Alabama disent ne pas comprendre pourquoi le gouvernement provincial n’impose pas le passeport vaccinal et le port du masque.

Il s'agit des deux choses qui pourraient le plus améliorer les choses en ce moment. La science nous le dit, déclare le doyen de l'École de santé publique de l'Université d’Alabama à Birmingham, le Dr Paul Erwin.

Il pense que les dirigeants n’imposent pas ces mesures pour des raisons politiques.

Tout comme le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, la gouverneure républicaine de l’Alabama, Kay Ivey, a critiqué les résidents non vaccinés en affirmant qu'ils laissent tomber les autres. Mais les deux dirigeants ont refusé d’imposer le port du masque à l'intérieur et les passeports vaccinaux.

Kay Ivey est allée plus loin en adoptant une loi interdisant les passeports vaccinaux dans toutes les entreprises ou organisations de son État.

Les responsables de la santé en Alabama déclarent que les dirigeants devraient prendre des décisions basées sur des conseils d'experts et non sur des calculs politiques.

L’expert en maladies infectieuses et professeur de l'Université de la Saskatchewan Andrew Potter affirme que Scott Moe n'entend plus raison et ne se base plus sur des faits en ce qui concerne la pandémie : Notre province doit s'améliorer.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !