•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pénurie d’arbitres chez Hockey Mauricie

Un arbitre de hockey mineur.

À l'approche de la saison les organisations sportives de hockey mineur craignent de devoir composer avec un manque d'arbitres.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le manque d’arbitres au hockey se faisait déjà sentir au cours des derniers mois, mais la pandémie a accentué la tendance, estime le président de Hockey Mauricie.

René Leclair ne connaît pas encore exactement l’état de la situation dans la région. Il sait cependant qu’il manquera plusieurs de la centaine d’arbitres nécessaires à la ligue pour fonctionner.

Les catégories qui sont plus jeunes, ça, c’est plus facile de faire du recrutement. Dans les catégories plus âgées, c’est plus difficile parce que les gens qui arbitrent dans ces catégories-là sont souvent des travailleurs aussi, affirme le président en entrevue à l'émission Toujours le matin.

Il précise que plus le niveau augmente, plus les arbitres nécessitent de l’expérience et des qualifications.

La ligue n’envisage pas pour le moment de faire appel aux parents de joueurs pour sauter sur la glace. Il y aurait d’autres solutions à évaluer selon le président, comme diminuer le nombre d’arbitres de deux à trois par match.

René Leclair croit que l’ambiance dans les gradins est un facteur qui n’aide pas au recrutement. La pandémie aurait aussi contribué à un désintéressement vu l'arrêt des activités.

Il y a aussi l’aspect fiscal. À partir de cette année, les arbitres sont considérés comme des travailleurs autonomes, ajoute-t-il. Ce changement rend la participation moins intéressante au point de vue financier.

Il reste encore plusieurs points à évaluer pour Hockey Mauricie avant de prendre des décisions pour la prochaine saison.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !