•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jim Watson appuie « sans surprise » les libéraux

Le maire d'Ottawa Jim Watson.

Le maire d’Ottawa Jim Watson appuie formellement les libéraux de Justin Trudeau pour l'élection du 20 septembre.

Photo : Radio-Canada / Antoine Trépanier

Le maire d’Ottawa Jim Watson appuie formellement et sans réserve les libéraux de Justin Trudeau en prévision de l’élection du 20 septembre.

À moins d’une semaine du vote, M. Watson soutient qu’il votera libéral, parce qu’il est très content de l’appui de M. Trudeau à la Ville d’Ottawa.

Il cite en exemple les investissements du fédéral en matière d’innovation, de culture et, surtout, pour le train léger, dont la deuxième phase est en construction.

Ce n’est pas une surprise, je vais voter libéral, je suis un ancien député libéral!

Une citation de :Jim Watson, maire d’Ottawa.

Jim Watson a été député à Queen’s Park de 2003 à 2010 sous la bannière libérale et a occupé différents portefeuilles, dont celui de ministre des Affaires municipales et du Logement.

En entrevue à Radio-Canada, mardi, M. Watson a dit vouloir d’abord avoir l’appui de tous les partis fédéraux pour les projets importants de sa ville.

Il a d’ailleurs reçu, lundi soir, les réponses au sondage qu'il leur a soumis. Le maire voulait connaître leurs intentions relatives au financement de l’étape 3 du train léger, du logement abordable et de la lutte contre la criminalité.

En tout, ce sont sept questions que le maire a posées aux candidats locaux pour mieux orienter les électeurs.

C’est pour déterminer qui a le meilleur plan d’action pour les municipalités. La grande majorité de la population au Canada habite dans les grandes villes, ce n’est pas les petits comtés ruraux. Avec les grandes municipalités, il y a de grands défis pour payer des choses comme le transport en commun, dit-il.

Ce n’est pas un appui que je voudrais

Au fil des ans, Jim Watson a remporté des élections avec d’importantes majorités. Il jouit d’une certaine popularité dans la capitale fédérale.

En entrevue, la députée sortante et candidate libérale dans Ottawa-Vanier, Mona Fortier, cachait mal sa satisfaction d’avoir un tel appui, peu importe qu’il soit prévisible ou non.

Mme Fortier affirme que les priorités du maire sont celles du parti.

Ça démontre qu’on travaille bien ensemble, qu’on collabore depuis qu’on est au gouvernement en 015. On est alignés avec nos priorités, regardons les projets comme le transport en commun avec la phase 2 du train léger, dit-elle.

Mais dans les dernières années, le maire semble avoir froissé plusieurs élus municipaux. Certains ont soulevé un manque de transparence dans la gestion de ses dossiers.

Les ratés du train léger, qui célèbre ces jours-ci son deuxième anniversaire, font dire à la candidate néo-démocrate dans Ottawa-Centre qu’elle ne veut tout simplement pas de l'appui de M. Watson.

Ce n’est pas un appui que je cherche ou que j’aurais, si je le demandais. On fait une campagne où on dit qu’il faut plus de transparence dans les décisions qui se prennent à Ottawa et Jim Watson fait partie de cette structure et de ce problème, affirme Angella MacEwen.

Quel impact dans la capitale?

En déclarant ouvertement pour qui il compte voter, le maire d’Ottawa n’a pas, pour autant, écorché les autres partis en lice.

Sa déclaration aura-t-elle un poids dans la région? Difficile à dire, selon la politologue de l’Université d’Ottawa, Geneviève Tellier, qui croit que de telles déclarations publiques vont surtout influencer les indécis.

Je ne suis pas convaincue qu’il y aura un grand impact sur cette annonce-là.

Une citation de :Geneviève Tellier, professeure de Sciences politiques à l’Université d’Ottawa

C’est sûr que ça ne nuit pas à M. Trudeau, parce que c’est toujours bon d’avoir des personnalités publiques qui disent qu’elles vous appuient. Donc, c’est une bonne nouvelle pour les libéraux. Mais est-ce que ça va vraiment changer l’idée des indécis? Je ne sais pas, soutient Mme Tellier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !