•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les pompiers et les ambulanciers de Winnipeg doivent dévoiler leur statut vaccinal

Un camion du Service d'incendie de Winnipeg.

Les informations sur le statut vaccinal des répondants du Service d'incendie et de soins paramédicaux resteront confidentielles, selon une note de service interne.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Plus de 1000 pompiers et membres du personnel paramédical de Winnipeg doivent désormais divulguer leur statut vaccinal.

Le questionnaire de dépistage de la COVID-19 du Service d'incendie et de soins paramédicaux comprendra désormais une section obligatoire concernant le statut vaccinal, selon un document interne signé par le chef de district du Service d'incendie, Marc Savard.

L’ajout des informations sur le statut vaccinal au questionnaire entre en vigueur le 13 septembre, indique la note de service datée du 10 septembre. 

Le document indique aussi que le Service de santé au travail de la Ville examinera les données, mais qu’elles resteront confidentielles. 

Cette note de service interne survient moins de deux semaines après qu’une douzaine de médecins ont cosigné une lettre réclamant que la nouvelle ministre de la Santé du Manitoba, Audrey Gordon, en fasse davantage pour protéger les Manitobains en prévision de la quatrième vague de COVID-19.

Le groupe de médecins recommandait des mesures supplémentaires, notamment que tous les premiers répondants soient vaccinés, ce qui relèverait de la compétence municipale. 

Une conseillère municipale veut aller plus loin

La conseillère municipale de Fort Rouge-East-Fort Garry, Sherri Rollins, souhaite que tous les fonctionnaires municipaux divulguent aussi leur statut vaccinal.

La vaccination contre la COVID-19 prévient les hospitalisations, point final. Les manifestations antivaccin sont démoralisantes, et je n’arrive pas à prendre mon mal en patience avec ce genre de choses.

Une citation de :Sherri Rollins, conseillère municipale de Fort Rouge-East-Fort Garry
La conseillère Sherri Rollins est photographiée dehors. Elle porte un masque en raison de la pandémie.

La conseillère municipale Sherri Rollins critique les manifestations antivaccin à Winnipeg.

Photo : Radio-Canada / John Einarson

Sherri Rollins considère la nouvelle exigence du Service d'incendie et de soins paramédicaux comme une première étape vers l’élaboration d’une politique municipale de vaccination. Elle préférerait que l’exigence vaccinale imposée aux premiers répondants provienne d’un décret de la province. 

La Ville peut exiger que tout son personnel soit vacciné, mais ne l’a pas imposé jusqu’à maintenant. 

Le Manitoba impose à des travailleurs de plusieurs secteurs d'être complètement vaccinés contre la COVID-19 d’ici le 17 octobre, notamment ceux qui travaillent dans le domaine de la santé, de l’éducation et dans les établissements correctionnels. 

La Ville n’a pas encore répondu à la demande de commentaires de CBC.

Avec les informations de Sean Kavanagh

Découvrez-vous comment fonctionnent les vaccins contre le SRAS-CoV-2.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !