•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Violation de confidentialité envers le personnel non vacciné de l’Hôpital d’Ottawa

Des ambulances stationnées à l'urgence de l'Hôpital d'Ottawa.

Des ambulances stationnées à l'urgence de l'Hôpital d'Ottawa

Photo : Radio-Canada / Brian Morris

Radio-Canada

L'Hôpital d'Ottawa s'est excusé auprès de son personnel non vacciné après l'envoi d'un courriel offrant une séance d'éducation sur la vaccination où le nom des destinataires était divulgué.

Le courriel a été envoyé depuis l'un des systèmes logiciels de l'hôpital et rappelé immédiatement, a déclaré l'administration dans un communiqué envoyé à CBC, ajoutant que toutes les copies du courriel avaient été supprimées.

L'incident a fait l'objet d'une enquête du Bureau de l'information et de la protection de la vie privée de l'Hôpital d'Ottawa et signalé au commissaire à l'information et à la protection de la vie privée, a indiqué l'hôpital.

La direction de l'Hôpital a précisé qu'elle s'attend à ce que tout le personnel soit vacciné et que l'éducation du personnel non vacciné fasse partie du processus pour atteindre cet objectif.

Lou Burri, président de la section locale 4000 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), affirme que la violation de la vie privée est un obstacle à l'atteinte de cet objectif.

Ils [les syndiqués non vaccinés] n'étaient pas convaincus que les informations qu'ils fournissaient allaient rester confidentielles. Et cela s’est produit, a-t-il déclaré.

Photo du président de la section locale 4000 du SCFP.

Lou Burri, président de la section locale 4000 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) soutient que le syndicat avait discuté des protocoles de confidentialité à respecter avec l'administration de l'Hôpital.

Photo : Radio-Canada / Jean Delisle

Maintenant, il va être assez difficile de convaincre les gens que ce n'était qu'un accident et que cela ne se reproduira plus, a renchéri M. Burri.

Le président du syndicat qui représente 3800 employés de bureau, de métiers et de soutien à l'Hôpital, a été surpris, car il a déclaré que son équipe et l'Hôpital avaient discuté des protocoles de confidentialité la semaine précédant l’envoi du courriel.

Selon lui, environ 400 des 11 600 employés de l'hôpital ne sont toujours pas vaccinés.

M. Burri aurait préféré une approche plus personnalisée du processus d'éducation au lieu d'un courriel de masse. L’organisation syndicale encourage tous les membres à se faire vacciner.

La politique vaccinale de l'Hôpital d'Ottawa exige que tout le personnel ait reçu sa première dose avant le 7 septembre et la deuxième d'ici au 15 octobre.

Avec les informations de Krystalle Ramlakhan

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !