•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inquiétude concernant le prolongement du boulevard du Mi-Vallon à Sherbrooke

Pancarte du boulevard René-Lévesque à Sherbrooke

Le prolongement du boulevard Mi-Vallon à Sherbrooke est réclamé depuis des années par des citoyens et élus.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des citoyens s’inquiètent du prolongement envisagé du boulevard du Mi-Vallon à Sherbrooke jusqu’au boulevard René-Lévesque par la rue Majorelle. Ils craignent une hausse de la circulation dans les rues résidentielles.

Le citoyen Frédéric Matte s’est adressé aux élus lors de la séance du conseil municipal de lundi afin de faire part de l’opposition au tracé proposé. Il affirme prendre la parole au nom de plusieurs citoyens du secteur. Nous identifions de nombreuses raisons : sécurité de nos enfants, quiétude, quartier de maisons unifamiliales, a-t-il résumé.

M. Matte souhaiterait que le prolongement ne s’effectue pas par la rue Majorelle. Quelles sont les autres options possibles pour préserver la quiétude des résidents du secteur?, a-t-il demandé aux élus.

La conseillère Annie Godbout a déclaré avoir été interpellée par beaucoup de citoyens sur cet enjeu. La rue Majorelle n’est pas adaptée pour recevoir un grand flux de véhicules, a-t-elle déclaré. L’élue souhaiterait que la Ville propose des solutions de rechange.

Le prolongement du boulevard Mi-Vallon est toutefois réclamé depuis plusieurs années par d’autres citoyens.

La conseillère municipale Évelyne Beaudin qui s’implique dans le dossier a répondu au citoyen préoccupé los de la séance du conseil. Ce qui est bien dans ce projet-là, c’est qu’il n’est pas final, a-t-elle répondu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !