•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dernière chance pour voter par la poste

Les Canadiens ont jusqu’à 18 heures mardi pour demander leur trousse de vote postal.

Un homme dépose une enveloppe dans une boîte postale.

Des Canadiens ont choisi d'exercer leur droit de vote par la poste.

Photo : La Presse canadienne / Darren Calabrese

À quelques heures de l’échéance pour s’inscrire au vote postal, 933 000 trousses ont déjà été envoyées à des électeurs vivant au Canada. Il s’agit d’un nombre record depuis l’arrivée du vote par la poste au pays en 1993. Et d’un bond de popularité énorme en comparaison avec l’élection précédente, en 2019, lors de laquelle 20 000 électeurs s’étaient prévalus de cette option. Toutefois, l’engouement est plus modeste que ce qu’Élections Canada avait prévu à l’origine.

Pierre Pilon, porte-parole pour Élections Canada, explique que la pandémie est la grande responsable de cette importante hausse de la participation au vote par la poste. On dit souvent que la pandémie a le dos large. Mais dans ce cas-ci, je pense qu’en effet, elle explique en grande partie le choix des électeurs qui préfèrent éviter d’avoir à se déplacer pour voter, mentionne-t-il.

Des boîtes prêtes à être postées dans un entrepôt.

Le matériel nécessaire au vote est prêt à être envoyé dans les bureaux régionaux dès le déclenchement.

Photo :  CBC / Paul Palmeter

Yves Boileau, un électeur de Brome-Missisquoi, trouve l’idée du vote par la poste pertinente, même s’il ne s’en est pas prévalu. Je connais des gens qui sont intéressés par le vote par la poste, indique-t-il. Ils veulent éviter la foule du 20 septembre. Avec les restrictions sanitaires, ils craignent d’attendre en file longtemps pour voter.

Le vote postal est par ailleurs particulièrement populaire en Colombie-Britannique. Huit des 10 circonscriptions où le nombre d’électeurs ayant reçu une telle trousse est le plus grand se trouvent dans cette province, les deux restantes étant en Ontario.

L’abc du vote postal

Voter par la poste, c’est vraiment pas compliqué, résume Pierre Pilon, même s’il affirme que la manière la plus simple de voter demeure en personne. L’inscription au vote se fait en ligne, sur le site web d’Élections Canada (Nouvelle fenêtre) ou au téléphone, en composant le 1 800 463-6868. Il sera nécessaire à cette étape de fournir des copies d’une preuve d’identité et d’adresse, comme ça serait le cas pour un vote en personne au bureau de scrutin.

Une fois que la demande a été approuvée et que l'électeur a reçu la trousse de vote postal, qu'on appelle également trousse de vote par bulletin spécial, il ne reste qu’à suivre les instructions, remplir le bulletin et le retourner dans l’enveloppe affranchie fournie.

Cinq documents en éventail

Une trousse pour le vote par la poste compte cinq documents. Celle-ci comprend notamment des instructions pour remplir le bulletin de vote spécial et le retourner à Élections Canada, un bulletin de vote spécial et une enveloppe de retour affranchie.

Photo : Radio-Canada

L'électeur doit comprendre que lorsqu'il s'inscrit au vote postal et que sa demande est approuvée, il ne peut pas changer d'avis et aller voter en personne, soit par anticipation ou le jour de l'élection, explique Pierre Pilon. En effet, son nom sera rayé de la liste électorale lors de l’envoi de la trousse de vote postal afin d’éviter que cet électeur vote à deux reprises.

De plus, puisque les bulletins de vote doivent impérativement être acheminés par la poste avant la fin de la période de votation du 20 septembre pour être comptabilisés, le porte-parole d'Élections Canada rappelle que les électeurs qui craignent que leur bulletin n'arrive pas à temps peuvent se rendre le jour du vote à leur bureau de scrutin, avant sa fermeture, pour y déposer leur enveloppe contenant leur bulletin de vote préalablement complété.

Un homme portant veston et chemin mauve sourit à la caméra.

Pierre Pilon, conseiller aux relations médias pour Élections Canada

Photo : Radio-Canada / Fannie Bussières McNicoll

Notre message, c’est : prenez-y-vous d’avance! Et si vous croyez que la poste ne sera pas assez rapide, apportez votre bulletin de vote directement au bureau de scrutin le jour du vote.

Une citation de :Pierre Pilon, conseiller aux relations médias pour Élections Canada
Consultez notre dossier sur les élections fédérales 2021.

Engouement moins marqué que prévu

Élections Canada n’émet pas d’hypothèse pour expliquer le fait qu’un peu moins d’un million d’électeurs vivant au pays ou à l’étranger aient manifesté leur intérêt pour le vote par la poste, un chiffre loin des quatre à cinq millions originalement anticipés.

Toutefois, plusieurs électeurs rencontrés par Radio-Canada expliquent que les mesures sanitaires imposées dans les bureaux de scrutin leur semblaient suffisantes et qu’ils se sentaient suffisamment en sécurité pour se présenter en personne au bureau de scrutin, comme à leur habitude.

Certaines personnes rencontrées, comme Amir, un résident de Montréal, préfèrent poser le geste d’aller voter en personne. Être là, sur place, le jour du vote, je préfère ça. C’est important, confie-t-il.

Plusieurs personnes ont par ailleurs évoqué ne pas avoir eu connaissance de l’existence de cette option de vote à distance. Certaines personnes ont déploré un manque de diffusion de l’information. C'est le cas de Michel Delisle, un résident de Montréal, qui se déplace en fauteuil roulant et qui aurait voulu entendre davantage parler de cette possibilité.

Un homme à mobilité réduite souriant à la caméra.

Considérant sa mobilité réduite, Michel Delisle aurait peut-être voté par la poste, dit-il, s'il avait reçu davantage d'informations à ce sujet.

Photo : Radio-Canada / Fannie Bussières McNicoll

Je n’avais pas les indications claires. Je ne savais pas trop comment faire et ça avait l'air un peu compliqué. C’est pour ça que je ne l'ai pas fait. Sinon, ça aurait peut-être été une option!

Une citation de :Michel Delisle, électeur

Même si le nombre de votes postaux sera moins important que prévu, il pourrait être suffisant pour retarder l'annonce finale du résultat de l'élection, explique Pierre Pilon. Le dépouillement de ces votes commencera le lendemain de l'élection et pourrait se poursuivre pendant un ou deux jours, selon le volume final de votes par la poste reçus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !