•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La collation des grades de retour à l’UQTR

Des étudiants avec toge et mortier regardent la remise de diplômes sur la scène.

Sur la scène, les étudiants étaient entouré de panneaux de plexiglas pour prendre la photo officielle.

Photo : Radio-Canada / Magalie Masson

Radio-Canada

L’Université du Québec à Trois-Rivières tient sa première collation des grades depuis le début de la pandémie. Jusqu’à mardi, les diplômés se font remettre un parchemin en main propre à l’Amphithéâtre Cogeco.

Pour plusieurs d’entre eux, ce parchemin est bien plus qu’un simple bout de papier. Il porte une valeur symbolique importante, car il reconnaît leur persévérance en temps de pandémie.

On est fiers après deux ans de sacrifices et de travail, a souligné un étudiant rencontré sur place. C'est le jour où on se sent libérés et en même temps heureux.

« Les gens ont l'impression qu'une toge et [un] mortier, c'est cute, mais ça va au-delà, a renchéri une autre finissante. Avoir la possibilité de le porter vient couronner la fierté qu'on a. »

Des étudiants universitaires avec toge et mortier assis dans la salle à une grande distance.

Une collation des grades plus sobre

Bien que 6000 étudiants aient terminé leur parcours universitaire en 2020 et 2021, seulement 1000 diplômés se sont présentés à la cérémonie.

Ils n’ont pas pu vivre le traditionnel lancer du mortier, en raison des consignes sanitaires.

Les cérémonies sont diffusées en direct sur le web, car les familles des finissants ne peuvent y prendre part.

Malgré ces désagréments, plusieurs étudiants rencontrés ont préféré ce compromis à l'annulation de la cérémonie.

D'après les informations de Magalie Masson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !