•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Erin O’Toole à nouveau forcé de clarifier des propos sur les armes à feu

Erin O'Toole debout derrière un lutrin, face aux médias.

Erin O'Toole a assuré qu'il maintiendrait l'interdiction sur les armes d'assaut qui a été adoptée sous le gouvernement Trudeau.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Le chef du Parti conservateur du Canada, Erin O'Toole, a dû clarifier lundi une affirmation erronée voulant que le tireur ayant perpétré la fusillade du Collège Dawson, à Montréal, se soit procuré son arme de façon illégale, au moment où l'on commémore les 15 ans de l'événement.

En entrevue dimanche à l'émission The National Presents : Face to Face with the Federal Party Leaders diffusée à CBC, Erin O'Toole a fait la déclaration suivante : Même dans la situation de Dawson, je crois, c’était une arme obtenue illégalement.

Or, cette affirmation est fausse. L'auteur de la fusillade a utilisé une arme semi-automatique, le Beretta Storm CX4, qu'il a pu acheter de façon totalement légale au Canada. Ce n'est qu'en mai 2020 que le gouvernement fédéral a interdit l'achat, la vente et l'utilisation de 1500 modèles d'armes d'assaut, dont celui-là.

En campagne à Kanata, où il a accusé Justin Trudeau de s'accrocher au pouvoir en divisant le pays, le chef conservateur a été rattrapé par cette erreur de fait. Relancé par les journalistes, il a rectifié sa pensée.

Je faisais référence au transport et à l'entreposage illégal de cette arme à feu.

Une citation de :Erin O'Toole, chef du Parti conservateur du Canada

De plus, il a réitéré son intention de maintenir les restrictions présentement en vigueur concernant les armes d'assaut et de combattre l'entrée d'armes à feu aux frontières.

Je vais investir dans nos [corps] policiers, dans leur lutte contre les gangs de rue et la contrebande. On doit avoir une approche plus sérieuse sur la sécurité publique, a-t-il soutenu.

Erin O'Toole est assis devant Rosemary Barton et parle.

Le chef du Parti conservateur du Canada Erin O'Toole a été interviewé par Rosemary Barton dans une émission diffusée dimanche.

Photo :  CBC News

Le Beretta Storm CX4 serait-il banni de façon permanente sous un gouvernement conservateur? Laissez-moi réitérer que toutes les restrictions sur les armes à feu actuellement en place vont demeurer en vigueur, a-t-il répondu.

Rappelons que la plateforme du PCC inclut une proposition visant à renverser la loi qui bannit les armes d'assaut. Devant les critiques, le parti a inscrit une note en bas de page stipulant que les armes à feu actuellement interdites continueront à l'être. Cependant, il n'a pas précisé la durée de cette interdiction.

Il a également convenu de lancer une consultation sur la définition des diverses catégories d'armes à feu s'il était appelé à former le prochain gouvernement.

Consultez notre dossier sur les élections fédérales 2021.

Un « deal » avec le lobby des armes à feu

Justin Trudeau, qui était derrière l'initiative visant à rendre illégal l'achat d'armes semi-automatiques, croit que M. O'Toole travaille à essayer de tromper les Canadiens sur l'enjeu du contrôle des armes à feu.

Il ne peut pas dire la vérité parce qu'il sait que le deal qu'il a signé avec le lobby des armes à feu [...] pour gagner le leadership du Parti conservateur du Canada, ce n'est pas quelque chose qui est aligné avec les valeurs ni des Québécois ni des Canadiens, a-t-il lancé.

Alors, il se retrouve dans une position où il dit un peu n'importe quoi pour s'en sortir. Mais les Canadiens ont besoin de politiques basées sur les faits et d'être là pour protéger nos citoyens et nos communautés, a-t-il enchaîné.

Pour sa part, Marc Miller, candidat libéral dans Ville-Marie–Le Sud-Ouest–Île-des-Sœurs et ministre sortant des Services aux Autochtones, a parlé des fourberies de M. O’Toole sur son compte Twitter.

Il a écrit : Aujourd'hui, c’est le 13 septembre, 15e anniversaire de la fusillade au Collège Dawson, où le tireur a utilisé un Cx4 Beretta Storm obtenu légalement. Désolant et triste de voir Erin O'Toole répéter le mensonge que l’arme a été obtenue illégalement.

De son côté, le chef du Nouveau Parti démocratique, Jagmeet Singh, s'est engagé à préserver l'interdiction. Les familles des victimes ont dit qu'on doit s'assurer que ça ne se reproduise jamais dans l'avenir. Pour faire ça, pour éviter ces massacres horribles, pour sauver des vies, un outil essentiel est le contrôle des armes d'assaut, a-t-il dit.

Un difficile combat

Louise De Sousa, mère d’Anastasia De Sousa, tuée au cours de la fusillade qui a également fait une vingtaine de blessés, plaide pour un meilleur contrôle des armes à feu depuis 15 ans.

En entrevue à l'émission RDI matin, elle a admis que ce combat était difficile, spécialement après que les conservateurs de Stephen Harper eurent aboli le registre des armes d'épaule en 2012.

Mme De Sousa n'a pas caché sa méfiance à l’égard des conservateurs qui sont, d'après elle, pour les armes à feu. Elle espère que les libéraux iront de l'avant avec un resserrement du contrôle des armes à feu au Canada.

Aux chefs de partis en lice, elle souhaite qu’ils fassent quelque chose pour empêcher que d’autres parents vivent la perte d’un enfant de cette façon. C’est la pire chose qui peut arriver à un parent, a-t-elle avoué.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !