•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le député sortant dans Acadie-Bathurst se demande où sont ses adversaires

Le député Serge Cormier en entrevue par vidéoconférence le 30 juin 2020.

Serge Cormier, en entrevue par vidéoconférence (archives)

Photo : Radio-Canada

Le député libéral sortant d'Acadie-Bathurst, Serge Cormier, dénonce qu'aucun candidat des partis progressiste-conservateur, vert et néo-démocrate n'ait accepté de participer à un débat public, en prévision des élections fédérales.

Il déplore le manque de sérieux des autres candidats et se questionne sur la démocratie.

Une pancarte d'élections fédérales du candidat Serge Cormier.

De Tracadie à Belledune, il n'y a que des affiches rouges dans le paysage.

Photo : Radio-Canada

Il y a des débats qui ont été organisés à la radio CKRO et à la télévision Rogers, explique-t-il. Aucun des candidats des partis reconnus à la Chambre des communes n'a voulu participer aux débats.

Je pense que les gens peuvent voir le manque de sérieux de ces candidats-là.

Une citation de :Serge Cormier, candidat libéral dans Acadie-Bathurst

La course électorale est donc loin d'être palpitante dans Acadie-Bathurst. Serge Cormier se demande où sont passés les candidats des autres partis et, dans certains cas, qui ils sont.

Des candidats qui ne veulent même pas parler aux journalistes, souligne-t-il. Des candidats qui ne veulent même pas rencontrer les électeurs. Moi je trouve ça décevant pour la démocratie.

Le candidat conservateur, Jean-Paul Lanteigne, demeure très discret.

Mélissa HébertAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Mélissa Hébert

Photo : Facebook/Mélissa Hébert

La candidate néo-démocrate, Mélissa Hébert, se fait encore désirer pour accorder au moins une entrevue.

Le candidat du Parti populaire du Canada Kenneth Langford, précise qu'il n'a aucun lien de parenté avec le chanteur acadien Georges Langford. Il réside à Caraquet depuis peu et ne se sent pas encore assez à l'aise pour débattre en français.

J'ai déménagé ici de l'Ontario avec ma famille l'année dernière, raconte-t-il, en français.Nous sommes tombés amoureux de la Péninsule acadienne : les gens, la langue, la culture.

Kenneth Langford

Kenneth Langord, candidat pour le Parti populaire, accompagné de sa conjointe et de leurs enfants

Photo : Kenneth Langford

La candidate du Parti vert se nomme Rachel Johns et personne ne semble la connaître.

Des candidats locaux disent qu'elle habite dans une autre province.

Le Parti vert n'a pas répondu à notre demande pour tenter de parler à sa candidate.

Rachel Johns

Rachel Johns, candidate du Parti vert

Photo : Parti vert du Canada

Le seul candidat qui a pris part à un débat avec Serge Cormier est celui du Parti libre du Canada, Richer Doiron. C'était lors d'un débat télévisé organisé par le Collège communautaire et la Télévision Rogers.

C'est la première fois que je me présente, a dit Richer Doiron. Je ne suis vraiment pas quelqu'un de politique. Je n'ai jamais été politisé.

Cette campagne électorale dans Acadie-Bathurst semble donc susciter peu d'intérêt, tant chez certains candidats que chez les électeurs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !