•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les hôpitaux de la région d’Edmonton repoussent toutes les chirurgies d’un jour

Un médecin en tenue de protection avec une visière et un masque se tient à l'entrée d'une chambre de soins intensifs d'un hôpital.

Selon une note interne de Services de santé Alberta, la prochaine réduction de capacité chirurgicale pourrait avoir lieu d’ici le 17 septembre.

Photo : Radio-Canada / Alison Northcott

Radio-Canada

Jusqu'à 70 % de toutes les opérations chirurgicales prévues dans la région d'Edmonton seront reportées cette semaine afin de libérer des lits et du personnel pour les patients atteints de la COVID-19. Cela implique le report de la totalité des interventions ambulatoires.

Seules les opérations chirurgicales prioritaires en cas de cancer et les interventions urgentes auront lieu, indique Kerry Williamson, le porte-parole de Services de santé Alberta (AHS).

Selon Kerry Williamson, en prenant de telles mesures, AHS espère avoir suffisamment de lits, notamment aux soins intensifs, pour répondre à l’augmentation des cas de COVID-19 dans la région et dans la province.

Les personnes dont les chirurgies ont été annulées seront contactées et leurs interventions seront reprogrammées dès que possible, affirme AHS.

Impact sur le triage

Une note interne d’AHS obtenue par CBC/Radio-Canada décrit les nouvelles directives en matière de capacités chirurgicales. Elle indique que la prochaine réduction de services limitera les opérations chirurgicales aux procédures vitales et entraînera d’autres fermetures de salles d’opération.

Selon un système d'alerte précoce, la prochaine réduction de capacité chirurgicale pourrait avoir lieu d’ici vendredi, selon la note.

Sur son site web, AHS indique que le système d'alerte précoce utilise des données pour anticiper les besoins en lits pour les patients hospitalisés, notamment aux soins intensifs. Ce système peut prévoir les besoins deux semaines à l'avance.

Le 3 septembre, alors que les lits aux soins intensifs commençaient à se remplir de patients atteints de la COVID-19, AHS a reporté jusqu’à 50 % des chirurgies et des interventions prévues pour la région d’Edmonton.

Des opérations ont également été reportées à Calgary, ainsi que dans le nord et le centre de l'Alberta. 

À ce jour, la région d’Edmonton a ouvert 126 lits supplémentaires aux soins intensifs, indique AHS dans un communiqué. À 13 h dimanche, 111 de ces lits étaient occupés, précise-t-elle.

AHS indique avoir la capacité nécessaire en personnel pour répondre aux besoins de la région d'Edmonton, ainsi que pour soutenir les zones Nord et Centre, qui ont moins de possibilités d’augmenter leur capacité en soins intensifs.

Situation en Alberta

L’Alberta est toujours en tête au pays en ce qui concerne le nombre de nouveaux cas par jour et le nombre de cas actifs de COVID-19.

Au dernier bilan, le 10 septembre, les autorités ont signalé 10 décès supplémentaires dans la province. Il y avait 686 personnes hospitalisées, dont 169 aux soins intensifs.

Sur les 517 personnes qui n’étaient pas aux soins intensifs, 74,1 % n'étaient pas vaccinées ou partiellement vaccinées. Parmi les patients aux soins intensifs, 91,2 % étaient non vaccinés ou partiellement vaccinés.

À cette date, seulement 70,9 % des personnes admissibles en Alberta étaient complètement vaccinées, soit le plus faible pourcentage au pays.

Avec les informations de Wallis Snowdon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !