•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Shannon Martin devient le troisième candidat pour succéder à Brian Pallister

Shannon Martin lors d'un discours.

Shannon Martin est le troisième candidat dans la course à la succession de Brian Pallister à la tête du Parti progressiste-conservateur du Manitoba.

Photo : Radio-Canada / Tyson Koschik

Le député provincial de McPhillips, Shannon Martin, lance sa campagne à la direction du Parti progressiste-conservateur du Manitoba, devenant ainsi le troisième candidat à se lancer dans la course à la succession de Brian Pallister.

M. Martin a lancé sa campagne dans les locaux de l’entreprise Bayview Construction à Oak Bluff, au sud-ouest de Winnipeg.

M. Martin déclare que deux de ses priorités seront de travailler pour la réconciliation avec les peuples autochtones du Manitoba et d'améliorer les services en santé mentale, s’il est élu à la tête de son parti.

Il est aussi en faveur de la création d’un projet-pilote de centre de consommation supervisée à Winnipeg pour les consommateurs de drogue.

Si les centres de consommation supervisée peuvent sauver des vies, nous ne pouvons plus nous permettre d'attendre pour les mettre en œuvre. 

Une citation de :Shannon Martin, candidat à la direction du Parti progressiste-conservateur du Manitoba

Il s’engage à travailler avec les divisions scolaires de la province pour leur fournir plus de personnel destiné à soutenir la santé mentale des élèves du Manitoba

M. Martin ne s’est pas prononcé sur la vaccination obligatoire, contrairement à la candidate Shelly Glover. Elle a mentionné, la semaine dernière, être contre le fait de forcer quelqu'un à avoir un vaccin pour retenir son emploi

En ce qui concerne les travaux du canal de dérivation du lac Saint-Martin et de celui du lac Manitoba, M. Martin dit souhaiter travailler en collaboration avec les Premières Nations. 

En matière d’environnement, Shannon Martin promet plus de fonds pour le programme d'efficacité énergétique pour le camionnage du Manitoba, afin que l'industrie réduise ses émissions de gaz à effet de serre. 

Il souhaite aussi revoirles hausses de tarifs d’électricité d’Hydro-Manitoba. 

Réponse de l’opposition officielle 

En réaction au lancement de la campagne de M. Martin, le chef du Nouveau Parti démocratique, Wab Kinew, affirme que les Manitobains sont prêts pour le changement, mais qu’il ne viendra pas des progressistes-conservateurs

Chaque membre du caucus et du Parti progressiste-conservateur a soutenu les coupures en santé de Pallister, les hausses de tarifs d'électricité et a appuyé le projet de loi 64.

Une citation de :Wab Kinew, chef du Nouveau Parti démocratique du Manitoba
Heather Stefanson, Shelly Glover et Shannon Martin durant des discours.

Heather Stefanson, Shelly Glover et Shannon Martin, les trois candidats à la direction du Parti progressiste-conservateur du Manitoba en date du 13 septembre 2021.

Photo : Radio-Canada

Troisième candidat

La candidature de Shannon Martin s'ajoute à celle de l’ancienne ministre de la Santé et des Soins aux personnes âgées du Manitoba, Heather Stefanson, ainsi qu’à celle de Shelly Glover, qui a été députée de la circonscription fédérale de Saint-Boniface de 2008 à 2015.

Mme Stefanson affirme qu'elle a le soutien de 24 des 36 députés progressistes-conservateurs à l'Assemblée législative.

Cet été, M. Martin a envoyé un gazouillis dans lequel il exprimait son soutien à l'ancienne ministre des Affaires autochtones et des Relations avec le Nord, Eileen Clarke. Celle-ci avait quitté son poste de ministre à la suite des propos de Brian Pallister sur la colonisation du Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !