•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Université Western enquête après des signalements de violences sexuelles

Deux étudiantes qui marchent dans le campus de l'Université Western.

L'Université Western encourage les victimes potentielles et les témoins à se manifester.

Photo : CBC/Robert Krbavac

Radio-Canada

L'Université Western enquête sur plusieurs signalements de violences sexuelles qui auraient eu lieu au cours de la fin de semaine à London, en Ontario, alors que la semaine d'orientation tirait à sa fin.

Nous avons pris des mesures immédiates pour assurer la sécurité des étudiants, notamment une présence accrue d'agents spéciaux sur le campus et une présence accrue du personnel et de la sécurité dans les résidences, a déclaré Chris Alleyne, l'un des vice-présidents de Western, dans un communiqué.

Je veux être très clair : la violence sexuelle ne sera pas tolérée. Rien n'est plus important que la sécurité et le bien-être de notre communauté sur le campus. Dans le cadre de la politique de Western sur la violence sexuelle et sexiste, nous évaluons tout signalement de violences sexuelles et agissons immédiatement.

De nombreux rapports sur les violences présumées ont été évoqués sur les réseaux sociaux, mais CBC News n'a pas été en mesure de les vérifier.

L'Université essaie de parler directement aux étudiants en résidence et encourage les gens à fournir toute information qu'ils pourraient avoir.

Le journal étudiant Western Gazette a rapporté que les violences sexuelles auraient impliqué des étudiants vivant au hall Medway-Sydenham.

Une entrée du Hall Sydenham, à l'Université Western.

Les violences de nature sexuelle se seraient produites dans cette résidence étudiante au cours du week-end qui marquait la fin de la semaine d'orientation.

Photo : CBC/Kate Dubinski

Dimanche soir, il n'y avait eu aucun rapport officiel ni plainte en vertu de sa politique sur les violences sexuelles, a déclaré M. Alleyne.

La politique de l'établissement stipule que toute personne qui commet un acte de violence sexiste ou sexuelle sera tenue responsable d'une manière qui reconnaît la dignité et les besoins du survivant, la santé et la sécurité des membres de la communauté universitaire et la mission éducative de l'Université.

En fin d'après-midi lundi, la police de London a publié un communiqué en lien avec les informations circulant sur les réseaux sociaux concernant un certain nombre d'agressions sexuelles qui auraient eu lieu à Medway-Sydenham Hall le week-end dernier.

Le service de police de London a ouvert une enquête et nous travaillerons en collaboration avec l'Université Western pour identifier et soutenir toutes les victimes et veiller à ce qu'une enquête approfondie soit menée, peut-on y lire.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !