•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vaccination obligatoire des enseignants fait l’objet de discussions à l’Î.-P.-É.

Des membres du personnel se font vacciner contre la COVID-19 dans une école secondaire au Nouveau-Brunswick.

Une décision doit être prise cette semaine, selon le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : gouvernement du Nouveau-Brunswick

Radio-Canada

L'Île-du-Prince-Édouard devrait prendre une décision cette semaine concernant la vaccination obligatoire des enseignants et du personnel des écoles.

Pour l'instant, le personnel scolaire a le choix de se faire vacciner ou pas contre la COVID-19.

Une éclosion de COVID-19 à l’école West Royalty a toutefois remis cette question à l’ordre du jour. L'éclosion a été annoncée dimanche, et a entraîné la fermeture des écoles de la région de Charlottetown.

La ministre de l'Éducation, Natalie Jameson.

La ministre de l'Éducation, Natalie Jameson, a déclaré à CBC que les taux de vaccination des enseignants avaient été partagés avec la santé publique vendredi. Elle ne les a cependant pas divulgués.

Photo :  CBC / Rob LeClair

Selon la ministre de l’Éducation, Natalie Jameson, la décision sur les politiques de vaccination ou de dépistage sera prise de concert avec la santé publique. Nous en discuterons aujourd'hui [lundi]. Ce sera l'un de nos premiers points de discussion.

Nous avons le plus grand nombre de vaccinations dans tout le pays, a-t-elle ajouté. Selon elle, 83 % des insulaires sont entièrement vaccinés. Nous sommes bien positionnés ici, à l'Île-du-Prince-Édouard.

Toutefois, selon CBC, les taux de vaccination des personnes qui sont en âge d'avoir des enfants à l'école sont plus faibles : 70 % pour les adultes de 20 à 30 ans et 75 % pour ceux de 30 à 40 ans.

Les écoles haussent le niveau d'alerte

La ministre de l'Éducation a défendu sa décision d'augmenter le niveau d'alerte dans les écoles cette semaine, plutôt que lors de la rentrée la semaine dernière.

Les écoles sont passées à un niveau de risque élevé, ce qui comprend des mesures de santé publique plus importantes.

Une enfant de la maternelle se lave les mains dans un lavabo.

Les mesures incluent un nettoyage renforcé, le regroupement des élèves de la maternelle à la 6e année, ainsi qu’un port du masque plus rigoureux dans les écoles secondaires (archives).

Photo :  Getty Images / Justin Setterfield

Nous suivons toutes les directives de la santé publique. Nous sommes en communication constante sur une base quotidienne. Certainement, nous avons prouvé au cours du dernier week-end à quel point nous pouvons réagir rapidement, a répondu Nathalie Jameson.

Elle soutient avoir déployé un plan flexible pour la rentrée scolaire, afin de pouvoir réagir rapidement en cas d’incidents.

C'est exactement la raison pour laquelle nous passons à des mesures renforcées. Et nous resterons au fait de la situation, dit Nathalie Jameson.

L'école primaire West Royalty sera fermée pendant au moins une semaine et passera à l'apprentissage en ligne mardi. Les autres écoles de la région de Charlottetown seront fermées jusqu'à jeudi, mais ne passeront pas à l'apprentissage en ligne entre-temps.

Aucun délai n'est fixé pour un retour à la normale dans les écoles de l'île.

D'après un texte de Kevin Yarr de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !