•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maria Chapdelaine : la modernité d’un classique

L'actrice Sara Montpetit regarde des personnages marchant derrière elle.

L'actrice Sara Montpetit incarne Maria Chapdelaine.

Photo : Avec l'autorisation du TIFF

Radio-Canada

L'adaptation cinématographique du réalisateur saguenéen Sébastien Pilote fait revivre le légendaire roman de Louis Hémon.

Sébastien Pilote a découvert l’histoire de Maria Chapdelaine lors de ses années de collège et l’a retrouvée plus tard, après l’université. Il sentait quelque chose de familier dans l’histoire simple de la famille Chapdelaine. Il dit aimer cette histoire parce que le récit lui a permis de faire quelque chose à cheval entre le western classique américain et le mélodrame domestique américain des années 50. De plus, les thèmes du roman sont en droite ligne avec les sujets de ses précédents films.

À la recherche de sa Maria

Plus de 1000 jeunes filles ont auditionné pour le rôle et, parmi elles, c’est Sara Montpetit, une jeune actrice de 19 ans qui a retenu l’attention du cinéaste. Après l’avoir vue sur vidéo, puis en audition, Sébastien Pilote savait qu’il tenait l’incarnation de la nouvelle Maria Chapdelaine; il avoue même qu’il souhaitait commencer le tournage du film dès le lendemain matin tellement [il] avai[t] peur qu’elle ne change!

Sara Montpetit, quant à elle, ne connaissait pas le roman, mais a tout de suite été séduite par la poésie du texte travaillé pour l’audition. Par la suite, quand elle a découvert le roman, elle a travaillé son rôle en pensant d’abord à sa posture parce que Maria porte beaucoup de choses sur ses épaules, révèle la jeune actrice.

Sébastien Pilote et Sarah Montpetit sur un tapis rouge .

Le réalisateur Sébastien Pilote et la tête d'affiche du film Maria Chapdelaine, Sara Montpetit, sur le tapis rouge.

Photo : Radio-Canada / Julie Larouche

Quand j’ai commencé à travailler mon dos et ma posture, instinctivement les émotions sont venues et l’intériorité du personnage a accompagné mon corps.

Une citation de :Sara Montpetit, actrice, interprète de Maria Chapdelaine

Une adaptation fidèle au récit original

C’est la quatrième adaptation à l’écran du roman de Louis Hémon, mais Sébastien Pilote lance en plaisantant que même s’il y avait eu dix adaptations, [il] aurai[t] souhaité faire la onzième.

Pour lui, l'histoire était surtout un prétexte pour faire du cinéma en exprimant quelque chose de très personnel.

Son film, structuré en chapitres, est très fidèle au roman parce que, pour le cinéaste, il n’était pas nécessaire de changer quoi que ce soit à l’ordre de celui-ci. C’est pourquoi il est resté collé au roman et surtout collé à la langue de Louis Hémon, cette langue dans laquelle il reconnaît sa région et les membres de sa propre famille.

La jeune fille est assise alors que le jeune homme est assis sur les marches devant elle.

Émile Schneider (François Paradis) et Sara Montpetit (Maria Chapdelaine) dans le film de Sébastien Pilote

Photo : Laurence Grandbois Bernard

Dépoussiérer le mythe de Maria Chapdelaine

Sébastien Pilote souhaite que le film dure, car il aime que le temps patine les films et l’idée qu’on s’en fait. Il veut aussi démystifier et dépoussiérer le roman. Il pense en effet que l’histoire a été récupérée par le milieu conservateur et l’Église catholique.

Ce que l’on a tendance à oublier, c’est que Louis Hémon avait fait des portraits de personnages, ce n’étaient pas des modèles et depuis trop d'années je trouve qu’on parle de Maria Chapdelaine comme si les personnages étaient des modèles.

Une citation de :Sébastien Pilote, réalisateur du film Maria Chapdelaine

Le film Maria Chapdelaine sera en projection numérique le 18 septembre au TIFF, au Festival Cinéfest de Sudbury le 21 septembre et sortira en salle dans tout le pays le 24 septembre.

Avec les informations de Francine Ravel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !