•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fairy Creek : la GRC arrête 27 personnes durant la fin de semaine

La police a procédé à 989 arrestations depuis le début du mouvement pour protéger les forêts anciennes de l’île de Vancouver

Un manifestant est attaché à un arbre à Fairy Creek.

Depuis plus d'un an, des manifestants occupent des campements situés dans le bassin versant de Fairy Creek, près de Port Renfrew, sur l'île de Vancouver.

Photo : Radio-Canada / Mike McArthur

Radio-Canada

Un total de 27 personnes ont été arrêtées ce week-end pour faire respecter une injonction de la Cour suprême de la Colombie-Britannique contre les blocus mis en place pour empêcher l'exploitation forestière des forêts anciennes sur l'île de Vancouver.

Selon la GRC, 20 personnes ont été arrêtées vendredi puis relâchées à Lake Cowichan. Sept autres personnes arrêtées samedi ont quant à elles été relâchées à Port Renfrew.

Cela porte maintenant à 989 le nombre d’arrestations qu’a effectuées la police depuis le début du mouvement de protestation à Fairy Creek. Un total de 110 personnes ont été arrêtées à plus d’une reprise.

Le 1er avril 2021, Teal Jones a obtenu une injonction interdisant aux manifestants d’entraver ses activités. L’entreprise doit demander cette semaine une prolongation d’un an de cette injonction, qui prend fin le 26 septembre.

Le plus grand mouvement de désobéissance civile

Plus tôt cette semaine, la manifestation contre l'exploitation des forêts anciennes à Fairy Creek est devenue le plus grand mouvement de désobéissance civile pacifique de l'histoire du Canada, dépassant les événements de Clayoquot Sound.

En 1993, 856 arrestations avaient été effectuées au cours de plusieurs mois de manifestations contre l'exploitation forestière à Clayoquot Sound, au large de Tofino, sur l'île de Vancouver.

Un manifestant blessé au cours du week-end

Une personne s’est aussi blessée à la tête vers 1 h 15 du matin, samedi, après être tombée dans un ravin, a aussi rapporté la police.

Les manifestants ont déclaré dans un message sur Instagram  (Nouvelle fenêtre)que la personne qui est tombée n'a pas été grièvement blessée et n'a pas eu besoin de soins des ambulanciers paramédicaux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !