•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une marche pour le myélome multiple, un cancer courant mais peu connu

Carol Porco et sa fille Maria Marinelli portent le chandail du nom de leur équipe nommée Carol’s Crusaders. Elles sourient devant une maison.

Carol Porco et sa fille Maria Marinelli ont organisé un petit événement dans la cour arrière d'une maison pour les gens de leur équipe qui ont marché afin d'amasser des fonds pour la recherche.

Photo :  CBC/Radio-Canada / Justin Fraser

Zoé Le Gallic-Massie

Près de 250 personnes ont marché dans plusieurs quartiers de Winnipeg pour amasser des fonds dédiés à la recherche sur le myélome multiple, la deuxième forme de cancer du sang la plus courante.

Carol Porco est atteinte du myélome multiple. Sa fille Maria Marinelli et elle étaient à l’honneur, cette année, pour cette collecte de fonds. « C'était une superbe journée ensoleillée et l'événement était à la hauteur de nos attentes », affirme Maria Marinelli.

Les participants se regroupent habituellement à un endroit spécifique, mais en raison de la pandémie de COVID-19, l’organisme Myélome Canada les encouragait à marcher dans leur quartier et à organiser de petits événements avec leur équipe.

Une vingtaine de personnes réunies devant une maison.

Des membres de la famille et des amis étaient dans l’équipe Carol’s Crusaders.

Photo :  CBC/Radio-Canada / Justin Fraser

Après une marche dans le quartier Transcona de Winnipeg, la famille de Carol Porco a accueilli près de 40 personnes dans la cour arrière d'une maison pour célébrer la vie, malgré un cancer incurable comme celui du myélome.

Je suis encore en vie et je suis vraiment contente de pouvoir le dire.

Une citation de :Carol Porco, atteinte du myélome multiple, la deuxième forme de cancer du sang la plus courante
Un graphique pour illustrer l’itinéraire de la marche. Les gens sont partis de la rue Madeline, ils sont ensuite allés avenue Regent, rue Day et avenue Kildare.

Toutes les personnes dans l’équipe de Carol Porco, Carol’s Crusaders, ont suivi cet itinéraire dans le quartier Transcona de Winnipeg.

Photo : Radio-Canada

Myélome Canada n’a pas pu préciser quels ont été les quartiers exacts de Winnipeg dans lesquels une dizaine de marches se sont déroulées, mais des groupes étaient présents dans les quartiers de Riverview et Mint, notamment.

Selon Victoria Pickering, du département des communications de Myélome Canada, Winnipeg est l’un des endroits à travers le pays où les bénévoles sont parmi les plus impliqués et il y a un bel historique pour sensibiliser la population sur ce cancer peu connu.

Un combat contre le cancer

Le myélome s’attaque aux cellules sanguines et aux os. Chaque jour, neuf Canadiens sont diagnostiqués avec cette forme de cancer, selon Myélome Canada.

Carol Porco a appris qu’elle était atteinte du myélome multiple en 2018. Sur le coup, elle n’y croyait pas.

Ça a été un grand choc. Je pensais que la douleur était due à mon arthrite. [...] Ensuite, j’ai réalisé ‘’oh! mon dieu‘’, cela est vrai.

Une citation de :Carol Porco, atteinte du myélome multiple, la deuxième forme de cancer du sang la plus courante

À son arrivée à l’hôpital, elle, [ma mère], avait une vertèbre de sa colonne vertébrale cassée et des côtes brisées , raconte sa fille Maria Marinelli.

Carol Porco a eu des traitements de chimiothérapie et a reçu une greffe de cellules souches. Elle a ensuite eu recours à un traitement pour augmenter sa production d’hormones. Selon elle, l’objectif était de détruire les cellules souches pour recommencer avec de nouvelles cellules.

Carol Porco estime que c’est grâce aux fonds de recherches de Myélome Canada qu’elle est encore en vie.

Le site Internet de Myélome Canada précise que « bien que la maladie soit incurable, les patients vivent mieux et plus longtemps grâce au développement de nouveaux traitements ».

Il y a dix ans, il aurait fallu trouver un donneur et j’aurais eu à prendre beaucoup de médicaments, car la greffe ne serait pas venue de mes propres cellules, explique Carol Porco.

Victoria Pickering explique que la moyenne de survie pour les personnes atteintes du myélome était de 3 à 7 ans [auparavant], et qu’elle est maintenant plus longue.

NDLR :

Une version précédente de ce texte contenait une erreur de la part de Myélome Canada quant à l'espérance de vie.

Carol Porco et sa fille espèrent que les gens seront généreux cette année pour offrir des dons, car aujourd’hui, elles sont reconnaissantes et constatent le fruit des recherches sur le myélome multiple.

Dimanche après-midi, dans le cadre de leur collecte de fonds, les équipes de Winnipeg avaient amassé 25 195 $. Elles ont jusqu’au 31 décembre 2021 pour atteindre leur objectif de 50 000 $.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !