•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Repenser les équilibres » : Dominique Ollivier se présente pour Projet Montréal

Dominique Ollivier.

Dominique Ollivier remplacera Benoit Dorais, qui avait déjà annoncé son intention de quitter la présidence du comité exécutif si Mme Plante obtenait un autre mandat à la tête de Montréal.

Photo : Twitter/Valérie Plante

« Il faut repenser les équilibres pour les habitants », a déclaré Dominique Ollivier, l’ex-présidente de l'Office de consultation publique de Montréal (OCPM), et officiellement candidate pour Projet Montréal dans l'arrondissement Rosemont–La Petite-Patrie.

La mairesse Valérie Plante en a fait l’annonce dimanche en mi-journée, précisant que Mme Ollivier sera appelée à devenir la présidente du comité exécutif de la Ville de Montréal si elle obtient un autre mandat à la tête de Montréal.

Elle remplacera Benoit Dorais, qui avait déjà annoncé son intention de quitter la présidence du comité exécutif.

La mairesse sortante n’a pas manqué de vanter les qualités de Dominique Ollivier, évoquant une gestionnaire chevronnée, reconnue pour mobiliser les gens et pour être à l’écoute des citoyennes et des citoyens de Montréal.

Dominique Ollivier possède toutes les qualités pour devenir la présidente du comité exécutif de notre prochaine administration.

Une citation de :Valérie Plante, cheffe de Projet Montréal

Prenant la parole, Mme Ollivier a expliqué qu’il était temps pour elle de sauter dans l’arène de la politique municipale.

Je suis convaincue que je pourrai apporter mes 30 ans d’expérience professionnelle à une équipe déjà aguerrie et compétente pour qu’ensemble nous puissions faire de Montréal une ville où il est encore plus agréable de vivre.

Une citation de :Dominique Ollivier, candidate au poste de conseillère de la ville dans le district du Vieux-Rosemont

S'attaquer aux inégalités

Mme Ollivier a annoncé ses couleurs en rappelant son combat contre les iniquités territoriales mises à nu par la pandémie. Pour elle, il faut rétablir l’équité dans l’environnement urbain.

Elle pense que les services à la personne et aux collectivités doivent prendre le pas sur les services à la propriété.

Le rôle d’une ville ne peut pas être simplement de ramasser des ordures, de délivrer des permis, d’entretenir la chaussée. Ce sont les habitants qui sont l’âme d’une ville, a-t-elle insisté.

L’ancienne présidente de l'OCPM est connue pour sa connaissance de la vie municipale. Elle a assuré la tenue de dizaines de consultations sur différents sujets allant de l'agriculture urbaine à la discrimination et au racisme systémique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !