•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De présidente de l’OCPM à candidate pour Projet Montréal

Mme Ollivier debout, un micro à la main, s'adresse au parterre.

La présidente de l'OCPM, Dominique Ollivier

Photo : Radio-Canada / Jérôme Labbé

Valérie Plante a choisi celle qui remplacera Benoit Dorais à la tête du comité exécutif si elle est réélue à la mairie le 7 novembre prochain.

Selon nos informations, Projet Montréal présentera dimanche la candidature de Dominique Ollivier, qui a quitté la présidence de l'Office de consultation publique de Montréal (OCPM) cette semaine.

Mme Ollivier tentera de se faire élire comme conseillère de ville dans le district du Vieux-Rosemont. Et en cas de victoire, c'est à elle que Valérie Plante confiera la présidence du comité exécutif, que le maire de l'arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais, quittera pour de bon le 22 septembre.

L'annonce de la candidature de Mme Ollivier aura lieu à 11 h au parc Saint-Jean-de-la-Lande, près de l'école du même nom, d'après l'invitation transmise aux médias, qui fait référence à une candidature d'envergure.

Pour l'occasion, Mme Ollivier sera accompagnée du conseiller de ville François Limoges, qui tentera cette année de succéder à François William Croteau comme maire de l'arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie, un château fort de Projet Montréal.

Une transition rapide

Mme Ollivier a annoncé mercredi dernier qu'elle quittait ses fonctions à l'OCPM pour des raisons personnelles. Elle était entrée en poste en 2014 sous l'administration de Denis Coderre, qui tente un retour en politique active cette année. Son départ a eu lieu vendredi.

En tant que présidente de l'OCPM, Mme Ollivier a assuré la tenue de plus de 80 consultations sur des sujets aussi variés que l'agriculture urbaine, la piétonnisation de la rue McGill College, l'avenir du secteur Assomption-Sud–Longue-Pointe ainsi que la discrimination et le racisme systémique.

Il s'agit d'une grosse prise pour Projet Montréal. Mme Ollivier aura un rôle prédominant à jouer dans notre administration, a confirmé un proche de la mairesse, samedi soir.

L'ex-maire Coderre, lui, a déjà fait savoir en août que la femme d'affaires Nadine Gelly sera nommée présidente du comité exécutif s'il remporte les élections.

Une équipe complète

La candidature de Mme Ollivier complétera l'équipe de Projet Montréal en vue des élections du 7 novembre dans l'arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie, où tous les élus siègent aussi au conseil municipal.

La conseillère d'arrondissement du district De Lorimier, Josefina Blanco, tentera de remplacer François Limoges dans Saint-Édouard; Jocelyn Pauzé essayera de se faire réélire dans Marie-Victorin; et une nouvelle venue, Ericka Alneus, tentera de succéder à Stéphanie Watts, qui fera campagne cette année sur Le Plateau-Mont-Royal.

Le siège que brigue Dominique Ollivier est actuellement occupé par Christine Gosselin, qui a claqué la porte de Projet Montréal en décembre 2020.

Ensemble Montréal, pour sa part, a présenté la semaine dernière la candidature de la restauratrice Roxane Mercier pour enlever le siège du Vieux-Rosemont. Elle est la propriétaire du Pot Masson, un établissement bien connu dans le quartier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !