•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tuée devant ses enfants dans des circonstances nébuleuses

Des policiers colligent des indices sur la scène du crime.

Une enquête est ouverte afin de comprendre le fil des événements.

Photo : Radio-Canada

Une mère de famille de 35 ans a été tuée par balle devant ses enfants vendredi soir dans Portneuf. La Sûreté du Québec enquête sur ce meurtre commis dans des circonstances nébuleuses.

L’employée du CIUSSS de la Capitale-Nationale est morte après avoir reçu au moins un projectile d’arme à feu alors qu’elle était dans son véhicule avec ses deux enfants en bas âge.

Un homme de 49 ans a été arrêté sur les lieux du crime sur la rue Marlène, à Saint-Raymond.

Martin Lévesque est accusé de meurtre non prémédité. Représenté par Me Julien Bolduc, il est demeuré impassible durant sa comparution. Son dossier reviendra en cour le 17 septembre pour la suite des procédures.

Le lien entre la victime et le suspect demeure nébuleux.

Le conjoint de la victime et père des enfants est un militaire en mission outre-mer. Sa mère a affirmé à Radio-Canada qu’il rentrerait au pays sous peu. D’ici là, elle prendra soin de ses petits-enfants.

Un policier blessé

Un policier de la Sûreté du Québec a aussi été blessé lors de l’opération. Celui-ci se porte bien et quelqu’un a été arrêté dans ce dossier, a rapporté la porte-parole de la Sûreté du Québec, Hélène Saint-Pierre.

Guylaine Laflamme fait face à des accusations de voies de fait à l'endroit d'un policier et d'avoir volontairement entravé son travail. Son lien avec le meurtrier présumé n’est pas connu. Elle a essuyé quelques larmes lors de sa comparution, elle restera détenue au moins jusqu’à lundi.

Une voisine a rapporté avoir vu un véhicule qui circulait lentement et étrangement sur la rue Marlène vendredi soir. Elle affirme avoir entendu des cris provenant de l'habitacle. Elle a vu la conductrice inconsciente et une autre femme était assise sur le siège du passager. Cette dernière lui aurait demandé de quitter les lieux.

Des voitures de police garées sur un chemin bordé d'arbres.

Le quartier où s'est produit le meurtre est situé dans une zone forestière fréquentée par les chasseurs.

Photo : Radio-Canada

Plusieurs coups de feu

Le drame a causé toute une commotion dans le quartier situé en forêt. Même si les résidents sont habitués aux détonations en raison de la chasse qui se pratique dans le secteur, ils ont été étonnés d’entendre des coups de feu à la tombée du jour.

Un voisin a rapporté avoir entendu cinq coups de feu avant de s'enfermer dans sa résidence avec sa conjointe. Un autre qui confirme avoir compté cinq détonations a d’abord cru à des feux d’artifice.

Le quartier où a eu lieu le drame est habité par plusieurs anciens militaires. Le suspect en est d’ailleurs un. Des voisins ont rapporté avoir reçu sa visite en début de soirée; il avait un comportement étrange et portait des vêtements militaires.

D'après les informations de Camille Carpentier, Colin Côté-Paulette et Marie-Pier Bouchard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !