•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les subventions aux groupes pour les jeux de bienfaisance chutent pendant la pandémie

Bingo.

La pandémie a eu un effet négatif sur l'organisation de jeux comme le bingo.

Radio-Canada

Les subventions accordées aux organismes de bienfaisance de la Saskatchewan pour les jeux de hasard ont considérablement chuté par rapport à la période précédant la pandémie.

La Saskatchewan a distribué beaucoup moins d'argent en subventions pour les jeux de bienfaisance cette année par rapport à la même période avant la pandémie de COVID-19, soit seulement le tiers du financement accordé avant la pandémie.

En effet, du 1er avril au 30 juin 2019, le gouvernement a alloué près de 2,7 millions de dollars en subventions de jeux de bienfaisance. Dans la même période en 2021, il leur a versé seulement 900 000 dollars, selon un communiqué de la province publié mardi. 

Les subventions pour les jeux de bienfaisance sont accordées aux groupes et aux organisations bénévoles qui collectent des fonds par l'intermédiaire d'événements de jeux de bienfaisance tels que des tombolas, des parties de poker ou des bingos. 

Les rapports sur les jeux de bienfaisance soumis par les groupes sont utilisés par la Saskatchewan Liquor and Gaming Authority (SLGA) pour calculer les subventions. 

Ils reçoivent ensuite une subvention trimestrielle du gouvernement qui équivaut à 25 pour cent du montant total de l'argent qu'ils ont recueilli. 

Le responsable des communications et de l'éducation du public pour la SLGA, David Morris a déclaré que la pandémie a eu un effet sur les jeux de bienfaisance. 

De nombreuses équipes sportives n'ont pas joué à cause de la pandémie, ce qui a eu un impact sur les jeux de bienfaisance, a-t-il déclaré. 

La pandémie a également entraîné l'annulation de nombreux événements tels que les soirées bingo.

Coup fatal pour les organisations

De nombreuses organisations décrivent un contexte difficile pour leurs plans de collecte de fonds. 

Cela me fatigue, s’est indigné le vice-président de Cat Action Teams of Saskatchewan, Jeff Rieger. L'organisation s'efforce d'aider les chats errants de la Saskatchewan.

Jeff Riegger explique que pendant des années avant la pandémie, l'organisme à but non lucratif se rendait à des événements communautaires tels que des matchs de hockey, des barbecues communautaires et des marchés de producteurs pour vendre des billets de tombola. 

L'organisation donnait également des soirées bingo occasionnelles pour collecter des fonds.

L'absence de collectes de fonds pendant la pandémie a entraîné un surcroît de travail pour les bénévoles et les administrateurs de l’organisme. Le nombre d’animaux ayant besoin d'aide n'a pas diminué et il faut trouver d'autres moyens de collecter des fonds. Car en même temps, l'organisation devait continuer à payer les factures de vétérinaire et les fournitures nécessaires pour soigner les animaux, a ajouté M. Rieger.

Debra Ashby, la directrice d'une patinoire dans la Ville de Bengough, dans le sud de la Saskatchewan, a affirmé que la collecte de fonds de son organisation a également été affectée par la pandémie.

La patinoire de Bengough n'a pu organiser aucun de ses matchs de hockey, a déclaré la gérante Debra Ashby.

Avoir des gens qui viennent dans la patinoire et paient l'entrée, et achètent des billets 50/50 et achètent de la nourriture, c'était la grande chose qui nous manquait.

La collecte de fonds annuelle qu’organise la patinoire n'a pas pu avoir lieu cette année. Cependant, la communauté a pu organiser deux tombolas qui lui ont permis de récolter un peu d'argent.

Avec les informations de Mah Noor Mubarik

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !