•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 11 Septembre a changé les attitudes envers les musulmans, selon Trudeau

Un homme marchant à gauche sur le trottoir et portant un t-shirt beige tient la main d'un enfant, qui marche au centre du trottoir. Une femme portant un hijab rouge marche à droite sur le trottoir et tient la main d'un second enfant.

Il n'y a pas eu un avant et un après 11 Septembre pour les Canadiens musulmans, selon le chef bloquiste.

Photo : Radio-Canada

La Presse canadienne

Les attentats du 11 septembre 2001 ont changé la vie des Canadiens musulmans et l'attitude à leur égard, selon le chef libéral, Justin Trudeau, mais son adversaire Yves-François Blanchet n'est pas de cet avis.

Je ne peux m'empêcher de songer aux Canadiens musulmans, pour qui les choses ont changé le 11 Septembre... Les attitudes ont changé, et cela nous rappelle qu'au cours des dernières années, jusqu'à ce jour et aussi dans l'avenir, nous devons nous dresser contre l'intolérance, la haine, le racisme, l'islamophobie, a déclaré M. Trudeau en commémorant ces événements d'il y a précisément 20 ans.

Justin Trudeau parle dans un micro et regarde au loin.

Le chef libéral, Justin Trudeau.

Photo : Reuters / JOHN MORRIS

À l'opposé, le chef bloquiste a laissé entendre qu'il n'y a pas eu un avant et un après 11 Septembre dans les relations à l'égard des concitoyens musulmans.

Absolument rien, a-t-il répondu quand on lui a demandé en point de presse samedi matin ce que cela avait changé dans nos rapports avec le monde musulman et les Québécois qui pratiquent l'islam.

Je trouverais ça terrible qu'on crée une association entre la magnifique communauté musulmane du Québec et ça, a-t-il poursuivi.

Yves-François Blanchet en point de presse.

Yves-François Blanchet, chef du Bloc québécois.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Des extrémistes et des radicaux dangereux, il y en a dans toutes les cultures. Même qu'une grande partie de ma solidarité va à l'endroit de la communauté musulmane qui a été stigmatisée dans les actes terroristes.

Il a assuré qu'il avait lui-même de bons rapports avec les concitoyens musulmans, au-delà des divergences d'opinions.

Tous les gens de confession musulmane que je connais sont des gens avec qui j'ai d'excellentes relations.

M. Blanchet a tenu sa conférence de presse à Sherbrooke en compagnie de sa candidate Ensaf Haidar, elle-même musulmane. Elle est la conjointe du blogueur saoudien Raif Badawi, emprisonné depuis 10 ans en Arabie saoudite pour avoir critiqué le régime despotique de Riyad.

Appelée à expliquer comment le 11 septembre 2001 avait changé sa vie, Mme Haidar a dit que c'était une déclaration contre les États-Unis et contre les démocraties.

Je suis musulmane, mais pas islamiste, c'est différent, a-t-elle précisé.

M. Blanchet a tenu à commémorer ces attentats qui ont changé le cours de l'histoire et la façon dont l'Amérique et l'Occident se voyaient et se voient.

Ces événements nous ont rapprochés de nos voisins américains, dans une vague de solidarité et de tristesse, a-t-il rappelé.

Il y a beaucoup plus de choses qui rapprochent l'ensemble des habitants nord-américains qu'il n'y en a qui les distinguent.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !