•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le prince Andrew notifié de la plainte pour abus sexuels déposée à New York

Le prince Andrew devant une église.

Le prince Andrew

Photo : Getty Images / WPA Pool

Agence France-Presse

Le prince Andrew a été récemment notifié à son domicile près de Londres de la plainte déposée à New York par une Américaine qui l'accuse d'abus sexuels avec l'aide du financier mort en prison Jeffrey Epstein, quand elle était mineure, selon des documents judiciaires américains.

La plainte lui a été remise le 27 août, en son absence, au domicile royal de Windsor où réside le deuxième fils de la reine Elizabeth, indiquent les documents.

D'après d'autres documents consultés par l'AFP, une première audience procédurale, à laquelle le prince Andrew n'est pas tenu d'assister, est prévue lundi dans cette affaire embarrassante pour la famille royale britannique.

Contactés par l'AFP, les services du prince Andrew, réputé comme le fils préféré d'Elizabeth II, n'ont pas souhaité faire de commentaires.

Virginia Giuffre, qui avait déjà accusé publiquement le duc d'York, avait déposé plainte le 9 août devant le tribunal fédéral de Manhattan.

Selon cette plainte, le duc d'York est l'un des hommes puissants à qui elle a été remise dans un but sexuel quand elle a été la victime entre 2000 et 2002, à partir de l'âge de 16 ans, du vaste trafic sexuel pour lequel le financier Jeffrey Epstein a été inculpé et incarcéré, avant de se donner la mort dans une prison de Manhattan, à l'été 2019.

Le prince Andrew rejette les allégations

Le prince Andrew, qui avait déjà rejeté ces allégations, est accusé dans la plainte d'avoir agressé sexuellement Mme Giuffre, alors mineure, à trois reprises : à Londres chez une très proche d'Epstein, Ghislaine Maxwell, et dans les propriétés de l'homme d'affaires à New York et dans les îles Vierges.

Âgé de 61 ans, le prince Andrew avait déjà catégoriquement démenti de telles accusations dans une interview jugée calamiteuse à la BBC en novembre 2019, où il n'exprimait pas un seul regret pour son amitié avec Epstein ni la moindre empathie pour ses victimes.

Il avait notamment émis des doutes sur l'authenticité d'une photo très médiatisée le montrant avec Virginia Giuffre et, à l'arrière-plan, Ghislaine Maxwell, laquelle reste incarcérée et dont le procès doit commencer le 29 novembre à New York.

Malgré ses dénégations, sa fréquentation de l'homme d'affaires américain l'avait plongé dans la tourmente et contraint à se retirer de la vie publique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !