•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un promoteur intéressé par la résidence St-Philippe

Le bâtiment de la résidence pour aînés.

Un promoteur s'intéresserait à la résidence St-Philippe, selon la mairesse de Windsor.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

À Windsor, l’annonce de la fermeture de la résidence pour aînés St-Philippe le 8 octobre prochain a ébranlé ses résidents et leurs proches. Selon la mairesse de la Ville, un promoteur souhaiterait cependant acheter l’établissement.

Vendredi matin, Maryse Rouillard, qui visite la résidence tous les jours pour veiller sur son père de 83 ans atteint d'alzheimer, se remettait encore mal de l’annonce de la fermeture.

Il y a la moitié du monde qui n’a pas beaucoup d’argent. Je ne sais même pas où ils vont aller. Ça, ça me fait de la peine. En attendant, jusqu’au 8 [octobre], je n’ai aucune idée de ce qui va se passer. On ne sait même pas si les employés vont trouver une job ailleurs avant, on est dans l’incertitude, déplore-t-elle.

Une lueur d'espoir est cependant apparue vendredi avant-midi, alors que des promoteurs ont approché la mairesse de Windsor Sylvie Bureau et manifesté leur intérêt pour l’établissement.

Ce sont des promoteurs qui ont déjà deux ou trois résidences dans la région. C’est quand même des gens de confiance. Ils sont intéressés, indique la mairesse. Selon elle, les promoteurs auraient déjà rencontré Réjean Therrien, le propriétaire de la résidence.

Ils veulent l’acheter pour la garder ouverte.

Une citation de :Sylvie Bureau, mairesse de Windsor

Cependant, rien n’est encore décidé, précise Mme Bureau. C’est trop tôt, car tout dépend de si M. Therrien veut la vendre [à ces promoteurs]. [...] J’espère sincèrement qu’il va pouvoir y avoir une transaction.

Ils se donnaient une semaine pour essayer de clore une entente. J’espère vraiment que c’est ce qui va arriver, conclut-elle. Notre priorité, c’est que les résidents puissent demeurer dans leur demeure. 

Vendredi après-midi, le CIUSSS de l’Estrie-CHUS a confirmé avoir effectué des discussions entre différents partenaires en lien avec la résidence St-Philippe. L’établissement de santé a cependant souligné qu’il était encore trop tôt pour donner plus de détails.

Avec les informations de Brigitte Marcoux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !