•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des rivières sous surveillance en Gaspésie

Le pont Bouchard, qui enjambe la rivière Dartmouth, menacé par le niveau élevé des eaux.

Le pont Bouchard, qui enjambe la rivière Dartmouth, a été fermé à la circulation en raison de la montée des eaux, samedi, à Gaspé.

Photo : Crédit : Daniel Côté

Jusqu’à 80 mm de pluie devraient tomber de vendredi à samedi sur certains secteurs de la Gaspésie et des Îles, notamment à Chandler.

Cette pluie s’ajoute à celle déjà reçue par la péninsule en fin de semaine dernière, notamment dans les secteurs de Grande-Vallée et de Gaspé.

Le météorologue à Environnement Canada, Alexandre Parent, explique que ce n’est pas la queue de l’ouragan Larry qui frappera la région, mais une autre tempête qui a pris naissance le long de la côte est américaine. Le centre de dépression devrait remonter en cours de journée le long de l’île d’Anticosti jusqu’à la pointe est de la Gaspésie, précise le météorologue.

Quant à l’ouragan Larry, la turbulence se dirige plutôt vers Terre-Neuve et la Nouvelle-Écosse.

En Gaspésie où certains secteurs, notamment Grande-Vallée et Gaspé, ont reçu une douche de 130 mm de pluie la semaine dernière, cette pluie fait de nouveau craindre le pire.

Deux week-ends de fortes pluies

Alexandre Parent confirme qu’il pourrait effectivement y avoir un effet combiné, puisque le niveau des eaux et le débit des rivières demeurent élevés.

Selon lui, certaines rivières dans les secteurs de Chandler ou de Gaspé seront particulièrement à surveiller durant la nuit prochaine et la journée de samedi. On n’a pas besoin de quantités aussi importantes que ce qu’on a reçu pour parfois avoir des impacts similaires, indique le météorologue.

C’est ce qui est craint à Grande-Vallée, particulièrement touchée par des inondations lors du week-end dernier. Le maire Noël Richard surveille attentivement le débit de la rivière Grande Vallée. Ça n’en prendrait pas beaucoup pour que cette rivière-là se mette à monter de nouveau , observe le maire.

L'eau déborde de la rivière à Grande-Vallée.

Le niveau de l'eau est encore haut à la rivière de la Grande-Vallée.

Photo : Radio-Canada / Marguerite Morin

Les secteurs inondés la semaine dernière pourraient être encore touchés. Ça met à l’épreuve nos nerfs. Ce n’est pas facile ni pour les résidents ni pour les employés municipaux, commente M. Richard.

Afin de prévenir d’autres débordements, la Municipalité a effectué quelques travaux le long de la rivière.

Un canal d’évacuation a été aménagé au cours des derniers jours, afin que le surplus d’eau ne s’accumule pas.

À la suite de la visite, mardi dernier, du ministre responsable de la région, Jonatan Julien, le maire a pu discuter d’aménagements semblables qui pourraient être réalisés de manière permanente le long de la rivière afin de prévenir d’autres catastrophes.

Le ministre a aussi donné l’assurance que les sinistrés seraient rapidement indemnisés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !