•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CCNI recommande une 3e dose de vaccin pour certaines personnes immunodéprimées

La Dre Tam.

La Dre Teresa Tam, administratrice en chef de l'Agence de la santé publique du Canada, demande encore une fois aux Canadiens qui ne l’ont pas fait de se faire vacciner (archives).

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) du Canada recommande une troisième dose pour certaines personnes immunodéprimées, alors que les autorités sanitaires exhortent encore le reste de la population à recevoir leurs deux doses.

Dans une mise à jour (Nouvelle fenêtre) publiée vendredi, le CCNI recommande fortement d’administrer trois doses de vaccin à ARN messager aux personnes modérément à sévèrement immunodéprimées des groupes d'âge autorisés.

Il pourrait s’agir, par exemple, de personnes ayant bénéficié d’une transplantation d’organe, subissant des traitements contre le cancer, ou de certains patients atteints du VIH.

En parallèle, la Dre Teresa Tam, administratrice en chef de l'Agence de la santé publique du Canada, demande encore une fois aux Canadiens qui ne l’ont pas fait de se faire vacciner.

En point de presse vendredi, elle a souligné que bien que 85 % de la population admissible ait reçu une première dose et que 78 % des gens soient adéquatement vaccinés, des lacunes importantes subsistent.

Des millions de Canadiens doivent encore être vaccinés

Selon elle, 7,3 millions de personnes admissibles ne sont toujours pas adéquatement vaccinées. À cela s’ajoutent 4,8 millions d’enfants trop jeunes pour être vaccinés selon les règles en vigueur actuellement.

Il y a encore beaucoup trop de personnes susceptibles de contracter le virus et de le propager, déplore le Dr Howard Njoo, sous-administrateur en chef de la santé publique du Canada lors du même point de presse.

Il dit que si tout va bien, certains vaccins contre la COVID-19 pourraient être approuvés pour les moins de 12 ans vers la fin de l’année ou le début de l’année prochaine.

On recense en moyenne plus de 3700 nouveaux cas et 18 morts supplémentaires quotidiennement au pays en ce moment, selon les autorités sanitaires.

Entre la fin juillet et la fin août, les personnes non vaccinées étaient 12 fois plus susceptibles d’être infectées par la COVID-19 que les personnes adéquatement vaccinées. Elles étaient aussi 36 fois plus susceptibles d’être hospitalisées que ces dernières, explique la Dre Tam.

L'évolution de la pandémie au Canada

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !